Air France KLM : le titre tente un rebond, les négociations se poursuivent

Air France KLM : le titre tente un rebond, les négociations se poursuivent©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 17 avril 2020 à 13h38

Le temps tourne pour le dossier Air France KLM, qui continue de négocier avec l'Etat un plan de soutien afin de faire face à la crise sanitaire internationale qui cloue les avions au sol... Le gouvernement pourrait appeler les banques à contribuer à renflouer les caisses de la compagnie s'il venait à engager un plan de soutien, a déclaré jeudi soir le ministre de l'Economie et des Finances, sur BFM TV. "On peut très bien imaginer que l'effort soit partagé entre l'Etat et les banques", a-t-il dit, ajoutant : "On n'est pas obligé de considérer que c'est l'Etat tout seul qui doit apporter du capital à Air France". Plusieurs sources évoquent des montants compris dans une fourchette allant de 6 milliards d'euros à 10 milliards d'euros..

Le groupe "brûle" actuellement 25 millions d'euros de cash par jour, montant jugé incompressible en interne en raison de l'importance des coûts fixes, malgré les mesures de chômage partiel mises en place par la direction et les décalages de paiement des taxes, redevances et des cotisations sociales. Un niveau qui signifie que la trésorerie du groupe aérien tombera à 0 fin mai/début juin. En interne, la direction espère conclure les négociations actuelles avec l'Etat avant la fin du mois... En attendant, parmi les derniers avis de brokers, Exane BNP Paribas a dégradé le dossier à 'neutre' avec un objectif de cours ajusté à 5 euros, contre 7 euros précédemment... Le titre rebondit de 3% ce vendredi à 4,78 euros en Bourse de Paris.

Selon nos informations, les prévisions qui ont été avancées en interne sont prudentes concernant la reprise du trafic qui sera lente : L'activité au mois de juillet tournerait ainsi autour de 20 à 30% de la normale et août sera peut-être à hauteur de 40%... La réouverture des frontières qui ne se fera que vers septembre, permettrait de retrouver une activité au 4e trimestre qui pourrait représenter environ 70% de la normale en fonction des aléas de l'évolution de l'épidémie. De quoi au final espérer retrouver une activité "normative" seulement vers la... fin 2021.
Des discussions sont actuellement en cours avec le Ministère des Transports pour définir les conditions opérationnelles satisfaisantes d'un redémarrage progressif du trafic... La reprise se ferait logiquement par l'activité 'court-courrier' avec un programme de (re)montée en puissance qui est envisagé. En 'moyen-courrier', aucune reprise n'est attendue avant que les frontières ne soient rouvertes, c'est-à-dire au milieu de l'été. La reprise 'long courrier' avec les liaisons 'hub to hub' se fera progressivement durant la période estivale. Enfin, concernant la réouverture de l'aéroport d'Orly, aucune date n'est prévue tant que l'activité ne sera pas remontée de façon "significative".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.