Air France-KLM : les dégradations d'analystes se poursuivent...

Air France-KLM : les dégradations d'analystes se poursuivent...©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 11 mai 2018 à 09h23

Air France KLM remonte de 1% à 7,13 euros, malgré l'annonce d'une baisse sensible du nombre de passagers transportés à 6,9 millions en avril, soit un repli de 2,5% et un trafic en baisse de 2,6% en raison des grèves chez Air France. Côté brokers, les dégradations se suivent et se ressemblent au fil des jours : C'est au tour de HSBC d'abaisser son objectif de cours de 13 à 9,5 euros ce vendredi. Oddo BHF avait déjà dégradé le titre à "alléger" en abaissant le curseur à 7,20 euros. MainFirst qui était "neutre" jusqu'ici en visant 10 euros, est passé quant à lui à "sous-performance" en coupant son objectif à 6 euros.

L'action a été attaquée ces dernières séances après que le PDG du groupe, Jean-Marc Janaillac, eut annoncé sa démission. Le dirigeant, qui avait mis son poste dans la balance, a tiré les conséquences du camouflet infligé par les salariés d'Air France lors de la consultation sur l'accord pluriannuel proposé le 16 avril dernier, dont il était à l'origine et dont les résultats sont ressortis en sa défaveur.

Le personnel de la compagnie a en effet rejeté majoritairement, à 55% (pour une participation de 80%), le projet d'accord salarial proposé par le management, qui passait par une augmentation de 7% sur quatre ans, dont un rattrapage de 2% en 2018. De quoi placer Air France dans une situation très délicate...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.