Air France-KLM : succès de l'émission de titres obligataires super-subordonnés à durée indéterminée

Air France-KLM : succès de l'émission de titres obligataires super-subordonnés à durée indéterminée©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 21 avril 2021 à 08h39

Comme prévu, Air France-KLM a renforcé ses fonds propres grâce à l'émission de titres obligataires super-subordonnés à durée indéterminée pour un montant total de 3 milliards d'euros.

Comme prévu, Air France-KLM a renforcé ses fonds propres grâce à l'émission de titres obligataires super-subordonnés à durée indéterminée pour un montant total de 3 milliards d'euros.

Dans le cadre de son plan de recapitalisation annoncé le 12 avril dernier, la Société a procédé le 20 avril à l'émission de titres obligataires super-subordonnés à durée indéterminée (comptabilisés en fonds propres IFRS dans les comptes consolidés de la Société) pour un montant de 3 milliards d'euros, entièrement souscrits par l'Etat français, par voie de compensation des créances qu'il détenait sur la Société au titre du prêt d'actionnaires (" ACC ") accordé en mai 2020 et intégralement tiré, à hauteur de 3 milliards d'euros (les " Titres Super-Subordonnés ").

Cette émission est constituée de trois tranches à échéance perpétuelle d'un montant nominal de 1 milliard d'euros chacune, avec pour chacune respectivement une première option de remboursement (Call) à 4, 5 et 6 ans et ensuite remboursables à chaque date de paiement d'intérêts, et portant intérêts au taux initial respectivement de 7,00%, 7,25% et 7,50%. Ces taux d'intérêt initiaux de chaque tranche augmenteront pour chacune à 8,50%, 8,00% et 8,00%, respectivement, à la première date de remboursement anticipé respective et au gré de la Société, de la tranche concernée. Ces taux d'intérêt seront ensuite révisés tous les ans à partir du 20 avril 2028, sur la base du taux Euribor 12 mois augmenté d'une marge de 10,40%, étant précisé que le taux Euribor 12 mois applicable ne sera pas inférieur à -0,45%. La Société aura la possibilité de différer le paiement des intérêts à sa discrétion, en totalité ou en partie. Les intérêts différés des Titres Super-Subordonnés seront cumulés et capitalisés. Le paiement des intérêts deviendra néanmoins obligatoire en cas notamment de versement de dividende ou de rachat de titres de capital, sous réserve de certaines exceptions usuelles.

Ces Titres Super-Subordonnés pourront faire l'objet d'une conversion par compensation de créances dans le cadre de futures émissions de titres de quasi-capital ou d'augmentations de capital.

Cette opération renforcera les fonds propres d'Air France de 3 milliards d'euros conformément aux normes comptables IFRS, sans impact sur la trésorerie, tout en augmentant la flexibilité de son profil de remboursement de dette.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.