Air France KLM : un écart de rentabilité toujours conséquent entre Air France et KLM

Air France KLM : un écart de rentabilité toujours conséquent entre Air France et KLM©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 20 février 2020 à 12h16

Air France KLM tente de remonter la pente à la mi-journée. Après avoir perdu près de 10% en début de séance, le titre du transporteur limite son repli à un peu plus de 3% actuellement sur la place parisienne. Les investisseurs s'inquiètent de l'impact de l'épidémie de coronavirus sur les résultats du groupe alors que le groupe l'a chiffré ce matin entre 150 et 200 millions d'euros sur son résultat opérationnel entre février et avril. A l'instar de nombreuses compagnies aériennes mondiales, Air France-KLM a suspendu ses liaisons avec la Chine continentale jusqu'en mars, et a fondé ses estimations de l'impact de l'épidémie sur l'hypothèse que ces vols reprendront progressivement ensuite. "C'est ça qu'on retient comme hypothèse pour l'instant. On ne sait pas si elle est totalement crédible ou pas du tout crédible", a déclaré à la presse le directeur financier du groupe, Frédéric Gagey. "Evidemment, si c'est plus long, l'impact sera supérieur à ce que je viens de donner".

Our CEO Ben Smith looks back on the 2019 Results👇 pic.twitter.com/aShq0jNWlH
- Air France-KLM Group (@AirFranceKLM)

Un écart de marge de 6 points entre AF et KLM

En outre, le détail des comptes 2019 met une nouvelle fois en exergue la différence de rentabilité entre Air France et KLM. Alors que la compagnie française a dégagé un bénéfice opérationnel de 280 ME l'an passé, celui de son homologue néerlandais a atteint 853 ME. Et si la marge opérationnelle de KLM s'est nettement contractée (-2,3 points) à 7,7%, elle reste six points supérieurs à celle d'AF ! Chez Transavia, la marge opérationnelle s'est établie à 7,5% avec un résultat d'exploitation à 131 ME, en baisse de 14 ME par rapport à 2018.

In 2019, #Transavia demonstrated again its ability to deliver profitable growth. https://t.co/8J4RgknwBf pic.twitter.com/wJJb4kSLDj
- Air France-KLM Group (@AirFranceKLM)

Aucune discussion avec Alitalia

A noter également que le directeur général d'Air France-KLM, Ben Smith, a déclaré que la compagnie n'avait pas l'intention d'investir dans Alitalia, la compagnie italienne qui a obtenu ce mois-ci un nouveau prêt du gouvernement pour pouvoir continuer à voler. De nombreux bruits de couloir prêtent au groupe franco-néerlandais un intérêt pour le transporteur transalpin en grandes difficultés depuis de longues années. Air France-KLM ne discuter guère plus avec Latam Airlines en vue d'une joint-venture transatlantique, selon le dirigeant. Des propos qui interviennent après que le partenaire américain d'AF-KLM, Delta Air Lines, eut accepté de débourser 2,25 milliards de dollars pour acquérir une participation de 20% dans la compagnie sud-américaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.