Air France : Le Maire veut un nouveau pilote en septembre

Air France : Le Maire veut un nouveau pilote en septembre©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 21 mai 2018 à 07h09

"Je souhaite qu'il y ait un nouveau président pour Air France à la rentrée prochaine", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances lors du Grand Rendez-vous Europe 1-Les Echos-CNEWS. Bruno Le Maire a également exclu une baisse de la participation de l'Etat au capital du groupe aérien à court terme, réitérant une position avancée mardi par une source de l'Elysée. "Ce n'est pas du tout à l'ordre du jour", a-t-il dit... "Lorsqu'une entreprise traverse une crise, et Air France traverse une crise, ce n'est pas le bon moment pour prendre ce genre de décisions."

Pour Air France, "la priorité c'est de retrouver le dialogue social, c'est de redresser la compétitivité et c'est d'avoir un nouveau président", a-t-il ajouté.

Anne-Marie Couderc a été nommée mardi dernier présidente non-exécutive par intérim d'Air France-KLM à la suite de la démission de Jean-Marc Janaillac, parti après le rejet par les salariés du projet d'accord salarial de la direction au début du mois.

Pour piloter le groupe dans l'attente d'un nouveau PDG, Anne-Marie Couderc est assistée d'un triumvirat : les directeurs généraux d'Air France Franck Terner et de KLM Pieter Elbers et le directeur financier du groupe Frédéric Gagey, qui assurera la fonction de directeur général du groupe. L'Etat français détient 14% du capital d'Air France-KLM et 23% des droits de vote.

Qui aura donc le courage de candidater pour s'attaquer à une situation sociale très détériorée et une accumulation de pertes estimées à plus de 300 ME sur les journées de grèves enchaînées ces dernières semaines ? Parmi les nom qui reviennent de façon récurrente dans les dîners en ville, figure celui de l'ancien "boss" d'Airbus, Fabrice Brégier, plus exactement l'ancien patron du pôle "avions commerciaux" d'Airbus, qui a quitté le groupe européen en début d'année.

Fabrice Brégier a dirigé les avions commerciaux d'Airbus pendant 11 ans. Agé de 56 ans, il est également administrateur du groupe Engie depuis mai 2016. Homme à poigne et de sang froid, son profil a de quoi séduire ceux au gouvernement qui désespèrent de voir Air France se remettre sur de bons rails dans un marché de plus en plus concurrentiel et qui, de surcroît, va devoir faire face à la remontée brutale des cours du pétrole depuis quelques mois...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.