Air Liquide : le chiffre d'affaires trimestriel s'établit à 5,33 MdsE, en hausse de 3,8%

Air Liquide : le chiffre d'affaires trimestriel s'établit à 5,33 MdsE, en hausse de 3,8%©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 23 avril 2021 à 07h31

Le chiffre d'affaires du Groupe Air Liquide s'est établi à 5.334 millions d'euros au 1er trimestre 2021, dans un contexte sanitaire et économique toujours difficile mais en amélioration. Il est en hausse comparable de 3,8% par rapport à un 1er trimestre 2020 marqué par la crise sanitaire en Asie et plus particulièrement en Chine, puis en Europe à partir de mi-mars 2020. Le chiffre d'affaires consolidé de l'Ingénierie & Construction présente une forte croissance de 48,5% et se compare à un niveau d'activité réduit du fait de la pandémie au 1er trimestre 2020. L'activité Marchés Globaux & Technologies est en hausse comparable de 25,7%, soutenue par la montée en puissance d'unités de biogaz et des ventes d'équipements à haute valeur ajoutée technologique. Le chiffre d'affaires publié du Groupe est en léger retrait de -0,7% du fait d'effets négatifs de change (-5,1%) et de périmètre significatif (-2,7%), en partie compensés par l'effet énergie (+3,3%).

Le chiffre d'affaires du Groupe Air Liquide s'est établi à 5.334 millions d'euros au 1er trimestre 2021, dans un contexte sanitaire et économique toujours difficile mais en amélioration. Il est en hausse comparable de 3,8% par rapport à un 1er trimestre 2020 marqué par la crise sanitaire en Asie et plus particulièrement en Chine, puis en Europe à partir de mi-mars 2020. Le chiffre d'affaires consolidé de l'Ingénierie & Construction présente une forte croissance de 48,5% et se compare à un niveau d'activité réduit du fait de la pandémie au 1er trimestre 2020. L'activité Marchés Globaux & Technologies est en hausse comparable de 25,7%, soutenue par la montée en puissance d'unités de biogaz et des ventes d'équipements à haute valeur ajoutée technologique.
Le chiffre d'affaires publié du Groupe est en léger retrait de -0,7% du fait d'effets négatifs de change (-5,1%) et de périmètre significatif (-2,7%), en partie compensés par l'effet énergie (+3,3%).

Les efficacités s'élèvent à 95 millions d'euros, en hausse de près de 5% par rapport au 1er trimestre 2020, en ligne avec l'objectif annuel de plus de 400 millions d'euros. Par ailleurs, le plan exceptionnel de réduction de coûts en réponse à la crise sanitaire est prolongé et adapté à la reprise progressive de l'activité, compte tenu de la poursuite de mesures locales de confinement. Ces réductions de coûts ne sont pas, du fait de leur nature, soutenables dans la durée.

La capacité d'autofinancement s'élève à 1.243 millions d'euros, en hausse de +3,9% et de +9,7% hors effet de change, ce qui démontre à nouveau la résilience du modèle d'affaires. Elle s'établit à 23,3% du chiffre d'affaires, en forte amélioration de +100 pts de base par rapport au 1er trimestre 2020. Elle permet notamment d'assurer le financement des investissements industriels qui s'établissent à 688 millions d'euros, soit 12,9% des ventes.

Après un 4ème trimestre 2020 marqué par un niveau de décisions d'investissement très élevé, de plus d'un milliard d'euros, les décisions d'investissement industriel du 1er trimestre 2021 s'établissent à 569 millions d'euros. Le portefeuille d'opportunités d'investissement à 12 mois poursuit sa hausse et s'établit à 3,2 milliards d'euros à fin mars, environ 100 millions d'euros de plus qu'à fin 2020. La nature des opportunités continue d'évoluer et la transition énergétique représente désormais 46% du portefeuille.

La contribution additionnelle aux ventes des montées en puissance et des démarrages d'unités est élevée et s'établit à 65 millions d'euros au 1er trimestre 2021. Sur l'année 2021, la contribution additionnelle aux ventes des montées en puissance et des démarrages d'unités devrait atteindre environ 250 millions d'euros. Les 16 unités en cours d'acquisition en Afrique du Sud devraient contribuer pour environ 60 millions d'euros supplémentaires en 2021, l'approbation des autorités de la concurrence étant attendue d'ici fin-juin.
Dans une seconde phase, qui intégrera la gestion de l'énergie par Air Liquide, la contribution de ces unités devrait atteindre plus de 400 millions d'euros par an, sans impact significatif sur le résultat opérationnel.

DÉCISIONS D'INVESTISSEMENT ET INVESTISSEMENTS EN COURS

Au 1er trimestre 2021, les décisions d'investissement industriel et financier atteignent 603 millions d'euros. Elles n'incluent pas l'acquisition des 16 unités de séparation des gaz de l'air de Sasol en Afrique du Sud, l'approbation des autorités de la concurrence étant attendue d'ici la fin du mois de juin.

Après un 4ème trimestre 2020 marqué par un niveau de décisions d'investissement très élevé, de plus d'un milliard d'euros, les décisions d'investissement industriel du 1er trimestre 2021 s'établissent à 569 millions d'euros. Les décisions pour la branche d'activité Industriel Marchand sont élevées avec notamment de nouvelles installations visant à accélérer le développement du gaz en bouteilles en Europe dont la robotisation d'un premier centre majeur de remplissage en France suite au succès du projet pilote. Les décisions industrielles incluent notamment le déploiement d'équipements logistiques pour l'Hydrogène Énergie aux États-Unis et un site de construction de réservoirs et de remorques pour servir le marché de la mobilité hydrogène en Asie. La part des décisions industrielles contribuant à l'amélioration des marges (efficacités) est en hausse et atteint 17 % au 1er trimestre 2021.

Les décisions d'investissement financier s'établissent à 34 millions d'euros au 1er trimestre 2021 et comprennent plusieurs petites acquisitions pour l'Industriel Marchand aux États-Unis, en Europe et en Asie, pour la Santé en Europe, et pour les Marchés Globaux & Technologies.

Les investissements en cours d'exécution ("investment backlog") sont quasiment stables à 3 milliards d'euros. Les projets de la Grande Industrie pour les clients de la Chimie représentent la part la plus élevée, celle des projets pour l'Électronique reste importante et le marché du Pétrole et du Gaz ne représente qu'environ 5% du total. Ces investissements devraient apporter une contribution future aux ventes annuelles stable par rapport au montant de fin 2020, soit environ 1 milliard d'euros par an après montée en puissance complète.

Perspectives

Ce premier trimestre est en solide croissance de +3,8% à données comparables, confirmant la tendance enregistrée au quatrième trimestre 2020.
Les ventes atteignent 5,3 milliards d'euros, dont 5,1 milliards pour l'activité Gaz & Services, qui progresse de +2,8% en comparable. Cette croissance confirme la reprise constatée dans toutes nos activités Gaz & Services. Un fort dynamisme caractérise également les activités Ingénierie & Construction et Marchés Globaux & Technologies.

En Gaz & Services, 96% de l'activité du Groupe, la croissance reste particulièrement forte dans la Santé à +10%. Dans le secteur industriel, l'activité Industriel Marchand affiche une croissance positive pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, tandis que la Grande Industrie progresse, portée par le démarrage de nouvelles unités et la reprise marquée des marchés de l'Acier et de la Chimie. Sur le plan géographique, l'Asie est en très forte croissance, tirée par la Chine, tandis que l'Europe est en solide progression. La zone Amériques affiche une performance contrastée, pénalisée par une vague de froid exceptionnelle aux États-Unis.

En termes d'efficacités, le groupe poursuit ses actions d'amélioration de la performance. Au 1er trimestre 2021, 95 millions d'euros d'efficacités ont été générées, en ligne avec l'objectif d'atteindre 400 millions d'euros sur l'année. Par ailleurs, les mesures de réduction de coûts liées à la crise ont été en grande partie maintenues dans le cadre de la reprise graduelle de l'activité. Le cash flow est élevé et s'établit à plus de 23 % des ventes, en amélioration de +100 points de base.

Les décisions d'investissement du trimestre s'élèvent à 600 millions d'euros. Le portefeuille d'opportunités à 12 mois continue à croître et s'établit à 3,2 milliards d'euros. La part des projets en lien avec la transition énergétique continue de progresser et atteint désormais 46%. Ces investissements contribueront à la croissance future.

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

Assemblée Générale Mixte : 4 mai 2021
Date de détachement du coupon : 17 mai 2021
Mise en paiement du dividende : 19 mai 2021
Résultat du 1er semestre 2021 : 29 juillet 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.