Air Liquide se renforce au Kazakhstan

Air Liquide se renforce au Kazakhstan
avec nouveau logo 2017

Boursier.com, publié le mardi 02 mars 2021 à 17h54

Air Liquide se renforce au Kazakhstan à travers sa filiale à 75% Air Liquide Munay Tech Gases (ALMTG). Cette co-entreprise investira jusqu'à 86 millions d'euros pour acquérir des unités de production d'hydrogène et d'azote auprès de la raffinerie de Atyraou, détenue majoritairement par KazMunayGas et pour les moderniser.

Air Liquide se renforce au Kazakhstan à travers sa filiale à 75% Air Liquide Munay Tech Gases (ALMTG). Cette co-entreprise investira jusqu'à 86 millions d'euros pour acquérir des unités de production d'hydrogène et d'azote auprès de la raffinerie de Atyraou, détenue majoritairement par KazMunayGas et pour les moderniser.

Dans le cadre d'un nouveau contrat de long terme, ALMTG exploitera ces actifs pour fournir des gaz industriels à la raffinerie d'Atyraou. Jusqu'à 200 millions Nm3 d'hydrogène et jusqu'à 50 millions Nm3 d'azote seront produits annuellement sur le site pour différents procédés de production, parmi lesquels la désulfuration de carburants.

Air Liquide apportera son savoir-faire technique, digital et son expertise en matière d'optimisation énergétique pour moderniser les actifs situés à Atyraou et améliorer l'empreinte carbone globale du site. Les unités de production seront connectées au centre SIO (Smart & Innovative Operations) d'Air Liquide afin d'optimiser leur consommation d'énergie ainsi que leur flexibilité et leur fiabilité.

ALMTG est une co-entreprise détenue respectivement à hauteur de 75% et de 25% par Air Liquide et par KazMunayGaz (KMG), la compagnie pétrolière nationale du Kazakhstan. Depuis plus de 2 ans, ALMTG exploite avec succès des unités de production d'hydrogène et d'azote pour la raffinerie de KMG située à Pavlodar. Dans le cadre d'un contrat annoncé en octobre 2019, ALMTG construit également actuellement une unité de production d'azote pour un nouveau complexe pétrochimique à Karabatan, près d'Atyraou, dans le nord de la Mer Caspienne. Le démarrage de cette unité est prévu en 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.