Airbus : 2020 commence bien avec 274 commandes en janvier

Airbus : 2020 commence bien avec 274 commandes en janvier©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 06 février 2020 à 22h15

Airbus a annoncé jeudi soir avoir enregistré 274 commandes nettes en janvier, ce qui correspond à 35% des commandes nettes obtenue sur l'ensemble de 2019... Un démarrage en trombe donc pour 2020. Côté livraisons, le bilan est plus modeste, avec 31 appareils livrés le mois dernier.

Les monocouloirs ont tiré la croissance, avec notamment deux méga-commandes d'une centaine d'appareils pour chacune des deux compagnies américaines Spirit Airline et Air Lease Corporation (ALC). Ces deux contrats dépassent chacun les 11 milliards de dollars au prix catalogue, même si ces prix sont généralement négociés à la baisse.

Spirit Airline a ainsi commandé 100 appareils de la famille A320 (47 A319neo, 33 A320neo et 20 A321neo), tandis que le loueur américain ALC a signé pour 102 appareils : 50 A220-300, 25 A321neo et 27 A321 XLR, la version à très long rayon d'action de l'appareil, capable de parcourir 8.700 km d'une traite.

Montée en cadence de la production de monocouloirs

Côté livraisons, le constructeur aéronautique européen a remis au total 31 avions en janvier, dont 26 de la famille A320, ainsi que 2 A220 (l'ex-CSeries du canadien Bombardier), 2 A350-900 et 1 A330neo. Le groupe vise une montée en cadence de la production de monocouloirs de la famille A320 pour atteindre 63 appareils par mois en 2021, afin d'honorer son carnet de commandes qui s'élevait à fin janvier à 6.249 appareils de cette gamme.

Sur l'ensemble de 2019, Airbus avait enregistré 768 commandes nettes et livré 863 appareils (+8% par rapport à 2018), battant de très loin son concurrent américain Boeing, plombé par l'effondrement de ses livraisons, après les déboires du B-737 MAX, dont la flotte est clouée au sol depuis mars 2019 après deux crashs meurtriers.

La crise du B-737 MAX a entraîné plus d'annulations que de commandes d'avions pour Boeing en 2019. Ainsi, le bilan commercial annuel du constructeur américain a affiché un déficit de 87 appareils nets. Quant aux livraisons, elles ont chuté de 53% pour revenir à 380 avions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.