Airbus : annonce imminente du départ de Fabrice Brégier ?

Airbus : annonce imminente du départ de Fabrice Brégier ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 14 décembre 2017 à 21h55

Fabrice Brégier devrait démissionner de son poste de directeur adjoint d'Airbus à l'issue d'un conseil d'administration ce jeudi soir, face aux tensions au sein du groupe d'aérospatiale. C'est en tout cas ce qu'ont déclaré deux sources proches du dossier à l'agence 'Reuters'. De son côté, le site de 'La Tribune', affirmait même jeudi soir que le conseil avait entériné le départ du numéro deux d'Airbus.

Guillaume Faury, le patron d'Airbus Helicopters, devrait le remplacer à la tête du pôle avions commerciaux, ont précisé ces sources. En fin de soirée, Airbus, comme le gouvernement français, ont refusé de commenter ces informations.

A 56 ans, Fabrice Brégier dirige le pôle d'avions commerciaux d'Airbus depuis plus de dix ans, au cours desquels il a stabilisé les problèmes industriels du deuxième avionneur mondial et a supervisé plusieurs lancements de modèles. Une guerre des chefs faisait toutefois rage à la tête du groupe depuis plusieurs mois, sur fond d'enquête anti-corruption visant Airbus en France, au Royaume-Uni et en Autriche.

Le renouvellement du mandat de Thomas Enders également en question

Dès mardi soir, 'Le Figaro' et 'Les Echos' évoquaient la tenue d'un conseil d'administration jeudi soir. Selon les deux quotidiens, cette réunion devait d'une part entériner une demande du numéro un du constructeur aéronautique, Thomas Enders, de ne pas renouveler son mandat de directeur exécutif d'Airbus, qui prend fin en 2019.

D'autre part, les journaux écrivaient que Fabrice Brégier (qui brigue la succession de Tom Enders) pourrait lui aussi quitter le groupe, 'Les Echos' évoquant le début 2018 comme date de départ. Selon 'La Tribune', le mandat de M. Brégier s'achève en avril 2018.

Selon 'Reuters' et 'La Tribune', Fabrice Brégier aurait demandé, en vain, le soutien du gouvernement français pour succéder à l'Allemand Tom Enders.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.