Airbus envisage de réduire la voilure face au coronavirus

Airbus envisage de réduire la voilure face au coronavirus©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 16 mars 2020 à 22h13

Airbus prépare des plans d'urgence pour ralentir ou stopper sa production dans l'éventualité d'un confinement élargi en France, dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus, selon des sources citées lundi soir par l'agence 'Reuters'.

L'objectif est d'anticiper l'effet rebond d'une telle mesure en France sur ses autres sites en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni, ajoute-t-on de même source. L'avionneur européen suit en permanence l'évolution de la crise sanitaire dans les pays où il est implanté, a observé une porte-parole d'Airbus interrogée par 'Reuters'.

Lundi soir, Emmanuel Macron a annoncé un durcissement des mesures de limitation de déplacement des Français, sans prononcer le mot de confinement. Le chef de l'Etat a expliqué qu'"après avoir écouté les experts", il a "décidé de renforcer encore les mesures pour réduire nos déplacements et nos contacts au strict nécessaire. Dès demain midi, et pour 15 jours au moins, nos déplacements seront très fortement réduits", a-t-il ajouté.

Ainsi, "les regroupements extérieurs et les réunions familiales ne seront plus permises". Emmanuel Macron a précisé que le gouvernement précisera les modalités de ces nouvelles règles dès ce lundi soir, ajoutant que "toute infraction à ces règles sera sanctionnée" sans donner de précisions sur la nature des sanctions.

Air France KLM, Renault, PSA et Michelin fortement affectés

Lundi, Air France KLM a fait savoir qu'il allait réduire progressivement son activité de manière très significative, avec une offre en sièges kilomètres offerts (SKO) qui pourrait baisser entre 70% et 90%. Cette réduction de capacités, qui devrait être appliquée ces prochains jours, est actuellement programmée pour une durée de 2 mois.

Toujours dans les transports, Renault, PSA Groupe et Michelin ont annoncé lundi des arrêts de production. Chez Renault, ce sont les usines françaises qui ont été mises à l'arrêt depuis lundi "afin de protéger ses salariés dans le contexte de pandémie du Covid-19 et dans le respect des mesures prises par le gouvernement français".

Chez Peugeot, ce sont toutes les usines européennes qui sont concernées, jusqu'au 27 mars, en raison des cas graves de Covid-19 proches des sites de production et après des ruptures d'approvisionnement de fournisseurs majeurs, ainsi que de la baisse brutale des marchés automobiles.

Quant à Michelin, le fabricant de pneus a décidé d'interrompre la production de ses usines pendant une semaine en Espagne, en France et en Italie à cause du coronavirus afin de respecter "les mesures d'hygiène et de confinement mises en place dans ces pays".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.