Airbus grimpe après la suspension de la production du 737 MAX de Boeing

Airbus grimpe après la suspension de la production du 737 MAX de Boeing
Airbus, ligne d'assemblage final A320 en Alabama

Boursier.com, publié le mardi 17 décembre 2019 à 09h16

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Cette citation se vérifie souvent en Bourse.

C'est encore le cas ce matin puisqu'au lendemain de l'annonce par Boeing de la suspension de la production de son 737 MAX, Airbus grimpe de 0,5% à 129,9 euros à l'ouverture du marché parisien. Pourtant, si l'avionneur européen devance pour la première fois depuis de longues années son homologue américain tant en nombre de commandes que de livraisons, il est dans l'incapacité de récupérer tous les clients de Boeing compte tenu d'un outil industriel qui fonctionne déjà à plein régime. A moindre échelle que Boeing, Airbus rencontre aussi quelques problèmes de production et certaines compagnies clientes doivent également composer avec des retards de livraison. Des difficultés qui n'empêcheront pas Airbus de boucler l'année 2019 en bien meilleure position que son concurrent américain. Le marché ne s'y est pas trompé avec un titre Boeing qui affiche une performance quasi nulle depuis le premier janvier, contre une hausse de plus de 50% pour le groupe basé à Toulouse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.