Airbus : l'A380 menacé par des problèmes avec Emirates ?

Airbus : l'A380 menacé par des problèmes avec Emirates ?
Photo A 380 Airbus

Boursier.com, publié le jeudi 31 janvier 2019 à 20h07

L'avenir du très gros porteur d'Airbus, l'A380, semble à nouveau menacé. Son plus gros client, la compagnie Emirates, envisagerait ainsi de transformer certaines commandes d'A380 en commandes d'A350, étant donné le blocage des négociations sur la motorisation du très gros porteur, selon des sources citées jeudi soir par 'Reuters'.

L'existence même du programme A380, déjà discutée depuis plusieurs années par une pénurie de commandes, pourrait être mise en péril du fait de cette modification, ont ajouté ces sources.

Réflexion en cours, mais pas de décision sur la ligne de production d'A380

Airbus passe d'ailleurs attentivement en revue différentes options pour fermer la ligne de production des A380, ont poursuivi les sources. Aucune décision en la matière n'a encore été prise, mais il est peu probable que Tom Enders, l'actuel président exécutif du constructeur, laisse cette situation en suspens d'ici la fin de son mandat en avril, ont-elle précisé.

Emirates, qui exploite déjà plus de 100 A380, avait donné il y a un an une bouffée d'oxygène au programme du super jumbo en signant un protocole d'accord pour l'achat de 36 appareils, dont 20 commandes fermes et 16 options. La commande géante représentait un montant catalogue de 16 milliards de dollars, même si dans les faits, des rabais parfois importants sont négociés dans le secteur aéronautique.

Mais en octobre dernier, des informations de presse ont évoqué des problèmes liés à la motorisation des avions par Rolls-Royce. Début novembre, la compagnie du Golfe a confirmé avoir choisi des moteurs Rolls-Royce mais a ajouté ne pas encore être parvenu à un accord définitif avec l'équipementier aéronautique britannique.

Pour l'instant, ni Airbus, ni Emirates, n'ont commenté les dernières informations publiées par l'agence 'Reuters'.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.