Airbus ne participe pas au rebond, encore des problèmes de moteurs pour l'A320neo

Airbus ne participe pas au rebond, encore des problèmes de moteurs pour l'A320neo
Airbus A320neo

Boursier.com, publié le lundi 12 février 2018 à 09h38

Airbus ne profite pas du rebond des marchés en ce début de séance, en repli de 0,6% à 83,1 euros. Si Emirates a confirmé sa nouvelle très grosse commande d'A380, un contrat vital pour le super-jumbo, l'avionneur est confronté à de nouveaux problèmes concernant son A320neo. A tel point que l'industriel a été contraint de suspendre la livraison de certains appareils motorisés par Pratt & Whitney à la suite d'un problème décelé sur des moteurs du groupe américain.

L'Agence européenne de la sécurité aérienne a publié vendredi une directive d'urgence imposant des restrictions à l'utilisation de plusieurs appareils de la famille A320neo récemment livrés. Le problème concerne des moteurs qui ont tous le même numéro de série. Il a été détecté au niveau du moyeu arrière du rotor du compresseur haute pression de ces turboréacteurs, des turbosoufflantes à engrenages ('Geared Turbofan', GTF). Si un appareil est équipé de deux moteurs du lot concerné, il est alors cloué au sol. La compagnie indienne IndiGo a ainsi confirmé hier que trois de ses A320neo ne volent plus, mais ce sont quinze à vingt monocouloirs qui seraient concernés au final par cette mesure, tandis qu'une quarantaine au total seraient équipés d'un ou deux moteurs de la série incriminée.

"Il est trop tôt pour déterminer les implications financières, mais le fait est qu'un nombre limité de moteurs sont concernés et c'est un facteur potentiellement modérateur", a déclaré l'analyste Matthew McConnell, de RBC Capital Markets. "Cela étant, cela repose la question des problèmes de fabrication du moteur GTF".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.