Airbus : sur les 100 euros

Airbus : sur les 100 euros
Un A318 d'Airbus.

Boursier.com, publié le jeudi 04 mars 2021 à 12h52

Airbus revient sur les 100 euros ce jeudi, malgré JP Morgan qui a revalorisé le dossier de 107 à 120 euros avec un avis à 'surpondérer'. Morgan Stanley avait pour sa part déjà réitéré son avis à 'surpondérer' avec un objectif affiné à 111 euros, les ajustements de brokers se poursuivant en vue d'un redémarrage du marché à partir du second semestre avec la remontée progressive de l'activité aérienne internationale grâce à la vaccination de masse. Airbus reste ainsi bien positionné pour répondre à la demande des compagnies aériennes dans la phase de reprise du trafic. Le patron du géant européen de l'aéronautique a appelé de son côté le mois dernier à un "cessez-le-feu" dans la guerre des subventions à l'industrie aéronautique que se livrent depuis des années les Etats-Unis et l'Europe... Dans un entretien accordé à 'France Inter', le président exécutif d'Airbus, Guillaume Faury, a également appelé les pays européens à assouplir les restrictions aux frontières liées à la pandémie de coronavirus qui paralysent le transport aérien.

Airbus revient sur les 100 euros ce jeudi, malgré JP Morgan qui a revalorisé le dossier de 107 à 120 euros avec un avis à 'surpondérer'. Morgan Stanley avait pour sa part déjà réitéré son avis à 'surpondérer' avec un objectif affiné à 111 euros, les ajustements de brokers se poursuivant en vue d'un redémarrage du marché à partir du second semestre avec la remontée progressive de l'activité aérienne internationale grâce à la vaccination de masse. Airbus reste ainsi bien positionné pour répondre à la demande des compagnies aériennes dans la phase de reprise du trafic.
Le patron du géant européen de l'aéronautique a appelé de son côté le mois dernier à un "cessez-le-feu" dans la guerre des subventions à l'industrie aéronautique que se livrent depuis des années les Etats-Unis et l'Europe... Dans un entretien accordé à 'France Inter', le président exécutif d'Airbus, Guillaume Faury, a également appelé les pays européens à assouplir les restrictions aux frontières liées à la pandémie de coronavirus qui paralysent le transport aérien.

Certains analystes s'étaient interrogés le mois dernier sur le devenir du secteur dans le sillage d'une guidance 2021 jugée décevante... A la suite de cette publication, Kepler Cheuvreux avait dégradé la valeur à 'conserver' malgré un objectif rehaussé à 85 euros. Une révision qui reflète les orientations conservatrices de la direction pour l'exercice 2021 sur les livraisons et l'EBIT.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.