Airbus : violente rechute

Airbus : violente rechute
A380

Boursier.com, publié le lundi 04 mai 2020 à 12h02

En queue d'un CAC40 fortement baissier, Airbus replonge de près de 8% à 53,3 euros à la mi-journée. La France est prête à aider le constructeur européen, mais pour l'instant, aucune aide n'est nécessaire, a déclaré dimanche Gerald Darmanin. Sur 'Radio J', le ministre des Comptes publics a déclaré : "il n'y a pas besoin d'intervention de l'Etat pour le moment... S'il y avait des difficultés, nous serions là pour aider Airbus".

L'action avait repris un peu de hauteur la semaine passée malgré des comptes fortement dégradés au premier trimestre et des perspectives toujours aussi floues compte tenu de la crise sans précédent que traverse le secteur.

Globalement, les analystes jugent qu'Airbus n'est pas en danger immédiat. Même si le groupe brûle énormément de cash, il dispose d'un bilan encore solide, renforcé par 15 milliards d'euros de nouvelles lignes de crédit. "Ils sont dans un bon état pour résister à ce qui risque d'être une très mauvaise année", estime par exemple Redburn.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.