Airbus : Washington va taxer les avions importés à 10%

Airbus : Washington va taxer les avions importés à 10%©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 02 octobre 2019 à 23h20

Après la décision de l'OMC d'autoriser les Etats-Unis à taxer 7,5 milliards de dollars de biens européens importés, Washington a donné quelques détails mercredi soir sur les taux et les types de biens qui seront concernés, à commencer par les avions d'Airbus.

Les Etats-Unis vont imposer des droits de douane de 10% sur les avions et de 25% sur les autres produits industriels et agricoles importés de l'Union européenne dans le dossier des subventions européennes à Airbus, a ainsi annoncé un responsable du bureau du Représentant américain au Commerce. Ces nouveaux droits de douane s'appliqueront à compter du 15 octobre.

Les pièces détachées aéronautiques épargnées

Washington a reçu ce mercredi le feu vert de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour appliquer des droits de douane sur 7,5 milliards de dollars d'importations de l'Union européenne dans le cadre de ce litige vieux de quinze ans.

Les taxes sur l'aéronautique ne s'appliqueront toutefois pas aux pièces détachées, a précisé le responsable du United States Trade Representative (USTR) à des journalistes lors d'une conférence téléphonique. Cela permettra à Airbus de continuer à produire au même coût dans son usine d'Alabama mais profitera aussi à Boeing, qui utilise des pièces détachées européennes.

La décision des trois arbitres de l'OMC appelés à statuer sur le litige qui oppose Boeing à Airbus concernant des subventions publiques illégales qu'auraient perçues les deux constructeurs ne marque toutefois qu'une victoire provisoire pour l'administration Trump.

Bruno Le Maire prône un accord à l'amiable

Alors qu'Européens et Américains s'accusent mutuellement depuis 2004 d'avoir soutenu leurs constructeurs aéronautiques respectifs, la décision de l'OMC sur la demande de l'UE d'imposer des droits de douane dans le cadre des aides publiques américaines accordées à Boeing est programmée en début d'année prochaine.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a appelé mercredi à une résolution à l'amiable entre les deux géants de l'aéronautique. "Une résolution à l'amiable au contentieux Boeing/Airbus est la meilleure solution, d'autant plus que l'Europe pourra imposer des sanctions aux Etats-Unis l'année prochaine dans un contentieux croisé", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finance, selon des propos transmis à la presse par ses services.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.