Akka Technologies : -10% après les résultats !

Akka Technologies : -10% après les résultats !©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 18 mars 2021 à 11h13

Dans de gros volumes, Akka Technologies est secoué ce jeudi en bourse avec un titre qui décroche de 10% à 24 euros. Il faut dire que le groupe de Maurice Ricci a dévoilé des comptes 2020 fortement dégradés, crise oblige, le résultat opérationnel plongeant dans le rouge, à -170,5 ME, et la perte nette consolidée ressortant à -168,8 ME. Si la société est parvenue à générer un important Free Cash-Flow de 142 ME malgré la baisse significative du résultat opérationnel, elle se montre prudente pour 2021 alors que la visibilité reste limitée.

Dans de gros volumes, Akka Technologies est secoué ce jeudi en bourse avec un titre qui décroche de 10% à 24 euros. Il faut dire que le groupe de Maurice Ricci a dévoilé des comptes 2020 fortement dégradés, crise oblige, le résultat opérationnel plongeant dans le rouge, à -170,5 ME, et la perte nette consolidée ressortant à -168,8 ME. Si la société est parvenue à générer un important Free Cash-Flow de 142 ME malgré la baisse significative du résultat opérationnel, elle se montre prudente pour 2021 alors que la visibilité reste limitée.

Akka s'attend actuellement à ce que l'activité 2021 soit plus dynamique en fin d'exercice, le 1er trimestre étant le dernier trimestre attendu en baisse en raison d'une base de comparaison pré-COVID-19 élevée et d'une attention particulière à la sélection de projets à forte marge, notamment en Amérique du Nord. Le Free Cash-Flow devrait par ailleurs être significativement négatif en 2021 en raison d'environ 200 ME de décaissements ponctuels liés aux plans de restructuration, aux coûts de mise en oeuvre de Fit-2-Clear qui seront répartis sur les exercices 2021 et 2022, et au règlement des charges sociales et fiscales reportées qui ont été rééchelonnées entre 2021 et 2023.

Prenant acte de ces annonces, KBC Securities a dégradé le titre à 'conserver', mettant en avant des perspectives pour 2021 pas très optimistes.

Portzamparc a également abaissé sa recommandation sur le dossier, passant d''alléger' à 'vendre'. Au regard du niveau d'incertitude, la maison de bourse considère l'exercice 2020 globalement en ligne avec ses attentes. L'activité ne peut que rebondir désormais alors que le groupe va continuer de réduire ses coûts. Pour autant, le broker craint que la firme ne mette des années ou passe par une nouvelle AK pour retrouver des marges de manoeuvre bilancielles. En attendant, son potentiel de développement semble bridé et la valorisation actuelle difficilement justifiable...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.