Alstom : l'activité semestrielle a reculé de 27%

Alstom : l'activité semestrielle a reculé de 27%
Le métro de Lausanne

Boursier.com, publié le jeudi 16 juillet 2020 à 08h04

Au cours du premier trimestre 2020/21 (du 1er avril au 30 juin 2020), Alstom a enregistré 1,7 milliard d'euros de commandes, contre 1,6 milliard d'euros sur la même période l'année précédente. Le chiffre d'affaires du Groupe s'est établi à 1,5 milliard d'euros, en baisse de -27 % (-25 % à périmètre et taux de change constants) comparé aux 2,1 milliards d'euros du premier trimestre 2019/20. Le ratio commandes sur chiffre d'affaires est de 1,1.

Il faut évidemment voir dans la chute d'activité l'impact de la crise de la Covid-19, en particulier sur l'activité Matériels roulants avec un ralentissement des ventes pendant le confinement ; dans une moindre mesure sur l'activité Services en raison de la réduction de l'exploitation des trains ; sur l'activité Signalisation dont les travaux d'installation ont été ralentis. Par ailleurs, comme anticipé pour l'exercice 2020/21, les ventes de Systèmes ont baissé avec des contrats approchant de leur terme à Dubaï et Riyad et un contrat finalisé au Panama. Le 16 juillet, les opérations d'Alstom sont proches d'un niveau normalisé. La chaîne d'approvisionnement reprend en ligne avec les opérations de production.

A 41,2 milliards d'euros au 30 juin 2020, le carnet de commandes actuel offre "une bonne visibilité sur le chiffre d'affaires à venir", se félicite le groupe.

Cette prise de commandes dont le niveau s'est maintenu malgré la crise a été principalement alimentée par un contrat important de Matériels roulants et de Services dans la région AMECA ainsi que par une commande de système de métros à Taipei, Taïwan. Le Groupe s'est vu également adjugé divers contrats de Services au Mexique, en Chine, aux Etats-Unis et en Grèce. Des contrats de Signalisation ont également été enregistrés en Europe et aux Etats-Unis.

"La crise du Covid-19 aura probablement un impact négatif sur la performance financière de l'exercice 2020/21, et notamment sur les prises de commandes, le résultat net, le cash-flow libre et le chiffre d'affaires, même s'il est difficile aujourd'hui de déterminer avec précision l'ampleur de cet impact", indique Alstom qui anticipe toutefois une reprise rapide du marché ferroviaire, soutenu par de solides fondamentaux et une demande croissante en mobilité durable.

Dans ce contexte, l'objectif de taux de croissance annuel moyen du chiffre d'affaires de 5 % sur la période 2019/20-2022/23 devrait être légèrement impacté par le ralentissement temporaire de l'activité d'appel d'offres, toutefois les objectifs 2022/23 de marge d'exploitation ajustée à 9 % et de conversion du résultat net en cash-flow libre supérieur à 80 % sont confirmés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.