Alten : peu de réactions

Alten : peu de réactions©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 24 février 2021 à 10h09

Alten varie peu ce mercredi, en baisse de 0,6% à 86,50 euros, alors que le chiffre d'affaires du groupe s'est établi à 2,33 MdsE, en baisse de 11,1% par rapport 2019. A données constantes, l'activité a décru de 12,9% (-19,5% en France ; -7,9% hors de France), fortement impactée par la crise sanitaire. Les secteurs de l'Automobile et de l'Aéronautique Civile ont été particulièrement touchés par la crise... A l'inverse, le Ferroviaire, Naval, les Sciences de la Vie et l'Energie (hors Oil & Gas) ont bien résisté et sont toujours en croissance. En conséquence, la France, l'Allemagne, la Suède, le UK et les Etats-Unis où le poids des secteurs automobile et/ou aéronautique civil est important ont subi un recul notable de leur activité sur l'année. L'Europe du Sud, la Suisse et l'Asie-Pacifique réalisent de bonnes performances.

Alten varie peu ce mercredi, en baisse de 0,6% à 86,50 euros, alors que le chiffre d'affaires du groupe s'est établi à 2,33 MdsE, en baisse de 11,1% par rapport 2019. A données constantes, l'activité a décru de 12,9% (-19,5% en France ; -7,9% hors de France), fortement impactée par la crise sanitaire. Les secteurs de l'Automobile et de l'Aéronautique Civile ont été particulièrement touchés par la crise... A l'inverse, le Ferroviaire, Naval, les Sciences de la Vie et l'Energie (hors Oil & Gas) ont bien résisté et sont toujours en croissance.
En conséquence, la France, l'Allemagne, la Suède, le UK et les Etats-Unis où le poids des secteurs automobile et/ou aéronautique civil est important ont subi un recul notable de leur activité sur l'année. L'Europe du Sud, la Suisse et l'Asie-Pacifique réalisent de bonnes performances.

Le résultat opérationnel d'activité s'est élevé à 142,4 millions d'euros, soit 6,1% du CA. Le recours aux dispositifs de chômage partiel, la maîtrise des coûts (SG&A, quasi gel des recrutements, réduction des effectifs...) ont permis de limiter le recul de la marge opérationnelle et ce malgré les coûts additionnels engendrés par la pandémie. Le résultat opérationnel s'élève à 119,2 ME (soit 5,1% du CA). Il comprend 7,9 ME de paiements en actions et 15,3 ME de coûts non récurrents principalement constitués de coûts de restructuration (7 ME), d'honoraires d'acquisition (5,8 ME) et de coûts liés aux redressements fiscaux (2,5 ME).
Après prise en compte de la charge d'impôt pour 36,9 ME, du résultat des sociétés mises en équivalence pour 1,4 ME et des intérêts minoritaires pour 0,2 ME, le résultat net part du Groupe s'établit à 98 ME.

Les secteurs de l'Automobile et Poids lourds, de l'Aérien et de l'Aéronautique civil ont été fortement impactés par la crise. Le secteur Automobile devrait néanmoins commencer à rebondir en 2021, au contraire de l'Aéronautique civil. Les autres secteurs d'activité devraient renouer progressivement avec leur rythme de croissance normatif. La reprise de l'activité devrait s'affermir courant 2021. De l'évolution de la situation sanitaire dépendra le calendrier de la reprise et le retour de la croissance organique, normalement au second semestre 2021.

Pour accélérer son développement et se renforcer dans les secteurs et activités stratégiques, Alten poursuivra sa stratégie de croissance externe ciblée... "La reprise va selon nous rester poussive (nous attendons à ce stade une décroissance organique de 1% en 2021) du fait des impacts durables de la crise sur certains secteurs et de la décroissance des effectifs (-9% yoy à fin décembre)" estime Portzamparc. "Dans ces conditions le titre nous paraît correctement valorisé malgré les qualités et le 'track-record' du groupe. Le maintien d'un rythme soutenu d'acquisitions ciblées serait un catalyseur" poursuit l'analyste qui reste à 'conserver' sur le dossier en visant un cours de 90,40 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.