Amazon : ventes record au 3e trimestre grâce au coronavirus

Amazon : ventes record au 3e trimestre grâce au coronavirus
Amazon

Boursier.com, publié le jeudi 29 octobre 2020 à 23h41

Amazon a réalisé au 3e trimestre le plus gros trimestre de son histoire, avec des ventes de plus de 96 milliards de dollars, en hausse de 37% sur un an. Le bénéfice par action du géant du commerce en ligne a presque triplé sur la période, soutenu par la crise du coronavirus qui a galvanisé les achats en ligne.

Malgré ces performances supérieures aux attentes du marché, l'action Amazon reculait de 2% jeudi soir dans les cotations post-séance à Wall Street. Le titre gagne toutefois près de 74% depuis le début de l'année 2020. La relative déception de jeudi est a relier à des prévisions de résultat opérationnel assez conservatrices faites par le groupe pour le 4e trimestre.

Les bénéfices sur 9 mois supérieurs à toute l'année 2019

Les profits ont atteint 6,3 milliards de dollars au 3e trimestre, soit 12,37$ par action, un chiffre presque triplé par rapport à la même période de 2019 (4,23$ par action). Le consensus du cabinet FactSet s'attendait à un bénéfice par action très inférieur, de 7,41$.

Sur les 9 premier mois de 2020, Amazon a ainsi dégagé plus de profits, environ 14 Mds$, que pendant l'ensemble de l'année 2019, qui avait pourtant été une année record avec un bénéfice net de 11,59 Mds$.

Les ventes d'Amazon se sont élevées à 96,1 Mds$ sur le trimestre achevé fin septembre, contre 69,98 Mds$ un an plus tôt (+37%), un montant trimestriel record pour le groupe, et très supérieur au consensus (92,78 Mds$). Ces performances sont liées à l'essor de la vente en ligne provoquée par la crise du coronavirus, qui a modifié les habitudes des consommateurs, de façon sans doute durable, estiment les analystes. Amazon a dégagé ces chiffres avant même son opération de promotion Prime Day, qui a été reportée de juillet à octobre en raison de la crise sanitaire.

La croissance du "cloud computing" a ralenti

Seule petite ombre au tableau, les ventes de la branche "cloud computing" ont vu leur croissance ralentir au 3e trimestre, sans doute victimes de la concurrence accrue sur ce segment, notamment de la part de Microsoft. La filiale Amazon Web Services (AWS) a ainsi publié un chiffre d'affaires de 11,6 Mds$ au 3e trimestre, en forte hausse de 29% sur un an, mais ce rythme est moins rapide que l'an passé, où la croissance avait atteint 35% au T3.

Pour le 4e trimestre, Amazon table sur une hausse de ses ventes entre 28% et 38% par rapport au 4e trimestre 2019, ce qui porterait les ventes entre 112 et 121 Mds$, grâce au succès du Prime Day. Le groupe dit prévoir un résultat opérationnel dans une fourchette large, entre 1 et 4,5 Mds$, contre 3,9 Mds$ au T4 2019. Cette guidance tient compte de charges encore élevées, d'environ 4 Mds$, liées à la gestion de la crise du Covid-19.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.