Amoéba : huit groupes agrochimistes ont signé

Amoéba : huit groupes agrochimistes ont signé©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 29 avril 2020 à 08h47

Amoéba se félicite de l'intérêt de nombreux acteurs de l'agrochimie et des biosolutions, "qui ont émis le souhait de procéder à leurs propres tests en interne".

Ainsi, huit candidats ont signé avec Amoéba des contrats de transfert de matériel ou " MTA " (Material Transfer Agreement). L'objet de ces partenariats de recherche est la mise à disposition par Amoéba de produits expérimentaux contenant le lysat d'amibe Willaertia magna C2c Maky. En contrepartie, les huit groupes agrochimistes financeront et procéderont à leurs propres essais en plein champ, à travers l'Europe, afin d'évaluer les performances de ces produits à prévenir les maladies sur différentes cultures.

A l'issue de cette période de tests, allant du printemps jusqu'au début de l'automne 2020, les candidats transmettront à Amoeba leurs résultats. Si les tests sont concluants, de nouvelles négociations devraient avoir lieu entre Amoeba et les différents acteurs pour définir les paiements d'étape éventuels (milestones) et les fondements de relations commerciales futures. Trois ou quatre partenaires pourraient être sélectionnés pour passer à la phase suivante de développement et commercialisation de produits.

Amoeba va poursuivre ses essais au champ, en propre, sur différents segments de marché : cultures spécialisées (vigne, tomate, cultures maraichères) et grandes cultures ( céréales, soja ,betterave, pomme de terre) . Les maladies ciblées (mildious, rouilles, septoriose, fusariose ou encore cercosporiose) sont parmi celles qui entraînent des baisses de rendements importantes pour les agriculteurs.

Cette nouvelle phase d'évaluation pour 2020, en plein champ ou en chambre climatique, en propre ou en partenariat, effectuée sur 3 continents et dans 11 pays, représentera au total plus de 145 essais dont 75 pour la société. Les résultats obtenus viendront compléter et enrichir le dossier règlementaire, qui continue d'être porté par Amoéba.

Les essais effectués par Amoeba sont financés grâce au nouveau contrat d'émission d'OCA (obligations convertibles en actions), avec Nice & Green de 6,240 ME. Destiné à assurer la continuité d'exploitation jusqu'en août 2021, ce financement donne à Amoeba les moyens nécessaires pour poursuivre son activité notamment au niveau des dossiers réglementaires (biocontrôle et biocide) et de sa R&D jusqu'aux premiers revenus commerciaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.