Amoeba : nouvelle piste pour le traitement d'un des pathogènes des grandes cultures

Amoeba : nouvelle piste pour le traitement d'un des pathogènes des grandes cultures©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 01 juillet 2019 à 18h07

Amoeba a annoncé l'utilisation possible de sa substance pour le traitement d'un des pathogènes des grandes cultures, la rouille. La société constate une efficacité de plus de 85% de son lysat d'amibe contre la rouille, un groupe de maladies particulièrement dommageables pour les cultures de soja ou de blé.

Les tests ont été réalisés par une société experte indépendante, selon un protocole standard. La rouille est causée par le champignon Uromyces fabae, un pathogène très différent des autres germes (mildiou de la vigne et de la pomme de terre) sur lesquels l'amibe lysée a déjà démontré son action in planta.

D'après Amoeba, il n'existe à ce jour aucun produit de biocontrôle dans le monde de traitement de la rouille du soja ou des rouilles des cultures céréalières. Le marché des grandes cultures est de loin le marché fongicide le plus important.

"Ces nouveaux résultats nous montrent que le produit est à large spectre d'action, mais l'étendue de celui-ci reste encore à définir. Une utilisation de notre amibe lysée en grande culture pourrait élargir considérablement notre gamme de traitements. L'enjeu pour nous est maintenant de valoriser au mieux et rapidement ces avancées auprès de partenaires extérieurs", explique le PDG d'Amoéba, Fabrice Plasson.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.