Amoeba : une avancée majeure contre le mildiou

Amoeba : une avancée majeure contre le mildiou©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 11 février 2019 à 18h02

Amoéba, producteur d'un biocide biologique capable d'éliminer le risque bactérien dans l'eau et les plaies humaines, et d'un produit de biocontrôle pour la protection des plantes, annonce une avancée scientifique majeure sur la formulation de son amibe Willaertia magna C2c Maky.

Formulation efficace

Dans le détail, la société a effectué des tests en laboratoire et en serre pour démontrer l'efficacité de son amibe Willaertia magna C2c Maky contre le mildiou, champignon pathogène de la vigne, en utilisant plusieurs formulations d'amibes. En particulier, une formulation sèche, sous forme de poudre, composée d'amibes Willaertia magna C2c Maky lysées, c'est-à-dire mortes et en morceaux, a démontré un niveau d'efficacité comparable au produit chimique de référence et à l'amibe vivante, comme indiqué dans le Communiqué de Presse du 4 mai 2018.

Avantages identifiés

La substance active ainsi obtenue sous forme de lysat d'amibes en poudre a montré qu'elle conserve son efficacité contre le mildiou et apporte de nombreux avantages techniques et réglementaires. Amoéba cite notamment : Une durée de conservation de plusieurs mois au lieu de quelques semaines ; Une réduction du volume de plusieurs m3 de liquide en quelques kilogrammes de poudre ; L'envoi sans conditions particulières de transport de notre usine de Chassieu vers des destinations internationales comme l'Amérique du Nord ; Sans oublier que la substance constituée uniquement de lysat d'amibe supprime tout questionnement sur un hypothétique risque pour la santé humaine de l'amibe vivante Willaertia magna C2c Maky.

Calendrier de commercialisation

Amoéba précise qu'il poursuit la recherche et le développement de son application de biocontrôle en protection des plantes sur base de ce lysat d'amibes en poudre et envisage la soumission des dossiers de demande d'homologation en Europe et aux Etats-Unis au 1er trimestre 2020. Sous réserve d'approbation par les autorités compétentes des produits contenant la substance active d'Amoéba, la société pourrait voir les premières autorisations de commercialisation pour un usage contre le mildiou de la vigne aux Etats-Unis en 2022 et en Europe en 2025. Des extensions d'usage (autres maladies et/ou autres cultures) pourront être demandées et sujettes à approbation par les autorités compétentes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.