Apple : bientôt 1.500 milliards de dollars de valorisation ?

Apple : bientôt 1.500 milliards de dollars de valorisation ?
Apple logo magasin

Boursier.com, publié le lundi 22 octobre 2018 à 12h06

Apple clôturait vendredi soir en progression de 1,5% à Wall Street à 219,31$, pour une capitalisation boursière de plus de 1.000 milliards de dollars. Wedbush Securities voit encore plus haut, puisque dans une note diffusée en fin de semaine dernière, le broker fixe un objectif de cours de 310$ (à 12 mois), matérialisant une valorisation boursière astronomique de... 1.500 milliards de dollars !

Le géant du club des 1.000 milliards

Wedbush a initié sa couverture du dossier Apple avec une recommandation logée à 'surperformance'. Le groupe californien de Cupertino fait par ailleurs son entrée dans la 'liste de meilleures idées' de la firme de recherche. Daniel Ives, spécialiste de Wedbush Securities, ne se laisse donc pas impressionner par la valeur actuelle de marché d'Apple, qui a dépassé le cap des 1.000 Mds$ le 2 août, devenant ainsi la première compagnie privée à atteindre une telle valorisation. Rappelons qu'Amazon est devenue le 4 septembre la seconde société à franchir cette étape des 1.000 Mds$, même si le titre du détaillant en ligne américain est depuis quelque peu retombé.

Base installée inégalée et potentiel dans les services

Le spécialiste de Wedbush prédit que Microsoft sera le troisième groupe de Wall Street à passer les 1.000 Mds$. Il a ainsi entamé son suivi de Microsoft avec un conseil à 'surperformance' et un objectif de 140$. Le géant software de Redmond pèse actuellement 833 Mds$ en bourse. Dans un futur prévisible, c'est tout de même Apple qui devrait continuer à dominer ce 'club' des compagnies de plus de 1.000 milliards de dollars, grâce au solide cycle de renouvellement de l'iPhone et à la croissance robuste observée par ailleurs dans les services. Le broker base son analyse sur le potentiel de monétisation de la base installée de consommateurs sans égale d'Apple, ainsi que sur l'expansion et l'amélioration des marges dans les services (iCloud, Apple Pay, Apple Music...). Des services qui pourraient représenter 50 Mds$ de revenus pour Apple d'ici deux ans...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.