Après Air Berlin, Lufthansa espère croquer une partie d'Alitalia

Après Air Berlin, Lufthansa espère croquer une partie d'Alitalia

Alitalia + Air France

Boursier.com, publié le lundi 16 octobre 2017 à 16h50

Lufthansa a une faim de loup. Après avoir repris la majorité des actifs de son concurrent allemand en faillite, Air Berlin, la compagnie membre de StarAlliance aurait décidé de passer à l'attaque sur le dossier Alitalia. Selon le 'Corriere della Sera', Lufthansa aurait proposé 500 millions d'euros pour reprendre des avions, des créneaux ainsi que le personnel navigant d'Alitalia. Lufthansa veut aussi réduire de moitié les effectifs d'Alitalia, qui compte 12.000 salariés, et alléger le réseau des vols court et moyen-courriers. Le quotidien transalpin ajoute que sa proposition sera vraisemblablement rejetée par les administrateurs chargés de gérer la compagnie aérienne en attendant sa vente.

La Lufthansa veut un Alitalia remodelé

Carsten Spohr, le patron de Lufthansa, avait indiqué la semaine passée ne pas être intéressé par Alitalia dans sa forme actuelle mais qu'il répondrait présent s'il existait une opportunité de créer une nouvelle Alitalia. La compagnie italienne a été placée sous tutelle en raison de ses difficultés financières et est à la recherche d'investisseurs. "La question ne se pose pas avec une Alitalia sous sa forme actuelle", a dit Carsten Spohr. "Mais s'il existait l'opportunité de créer une nouvelle Alitalia, alors Lufthansa, en tant que première compagnie européenne, aimerait en discuter".

La date butoir décalée au printemps prochain

Alors que la date butoir pour les offres de reprise de la compagnie italienne avait été repoussée au 5 novembre, le gouvernement a finalement repoussé ce week-end la deadline au 30 avril 2018. Une rallonge de 300 ME du prêt-relais de 600 ME accordé en mai a par ailleurs été décrétée afin que la compagnie puisse continuer à opérer normalement cet hiver.

Un intérêt confirmé

La Lufthansa confirme dans un bref communiqué avoir soumis une offre pour reprendre une partie d'Alitalia: "Lufthansa a choisi de ne pas présenter d'offre pour la totalité de la compagnie mais a exprimé son intérêt pour une partie seulement du réseau mondial et de l'activité européenne et nationale"..."L'offre comprend un concept pour un Alitalia nouvellement structuré avec un modèle d'affaires ciblé ("NewAlitalia"), qui développerait des perspectives économiques à long terme". Le groupe a choisi de ne pas révéler les conditions financières de sa proposition.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Après Air Berlin, Lufthansa espère croquer une partie d'Alitalia
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]