ArcelorMittal : belle avancée pour Ilva en Italie

ArcelorMittal : belle avancée pour Ilva en Italie©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 11 décembre 2020 à 10h55

ArcelorMittal tente de résister (+0,2%) au repli du marché au lendemain de l'annonce d'un accord contraignant avec Invitalia, une société publique italienne, visant à la formation d'un partenariat public-privé entre les parties. L'accord se traduira par une recapitalisation d'AM InvestCo, la filiale d'ArcelorMittal qui a signé le contrat de location et d'obligation d'achat des activités d'Ilva.

L'investissement d'Invitalia dans AM InvestCo sera réalisé en deux tranches :
- le premier investissement de 400 millions d'euros sera effectué d'ici le 31 janvier 2021 (sous réserve de l'autorisation antitrust de l'UE), ce qui donnera à Invitalia le contrôle conjoint d'AM InvestCo ;
- la deuxième tranche, d'un montant maximum de 680 millions d'euros, payable à la clôture de l'achat par AM InvestCo des activités d'Ilva, est soumise à la satisfaction de diverses conditions préalables d'ici mai 2022, date à laquelle la participation d'Invitalia dans AM InvestCo atteindra 60%.

ArcelorMittal investira également jusqu'à 70 millions d'euros, dans la mesure du nécessaire pour conserver une participation de 40% et un contrôle conjoint sur la société.

Le plan industriel actualisé convenu entre AM InvestCo et Invitalia prévoit des investissements dans des technologies de production d'acier à faible teneur en carbone, notamment la construction d'un four électrique à arc de 2,5 millions de tonnes. Le plan industriel, qui vise à atteindre une production de 8 millions de tonnes en 2025, comprend une série de mesures de soutien public, notamment une aide à l'emploi financée par le gouvernement.

Pour Oddo BHF, cet accord élimine une source importante de FCF négatif. Le broker estime le FCF négatif cumulé d'Ilva à 1,3/1,5 Md$ à fin 2020, auquel la déconsolidation programmée mettra un terme. Cette nouvelle avancée (après la cession d'AM USA) renforce encore le bilan du groupe. Le courtier rappelle par ailleurs que l'objectif de 7 Mds$ de dette nette d'AM, censé déclencher un retour de cash aux actionnaires aura été atteint plus tôt que prévu (6,6 Md$ à fin 2020 estimé). Le management communiquera sa méthode pour retourner du cash aux actionnaires lors des résultats annuels. L'analyste confirme son avis 'achat' avec une cible de 20 euros. ArcelorMittal est la valeur la plus exposée aux prix spot (60% du CA), bénéficie du levier opérationnel le plus fort, a considérablement 'dérisqué' son bilan et affiche une valorisation attrayante...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.