ArcelorMittal grimpe malgré la lourde perte

ArcelorMittal grimpe malgré la lourde perte©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 07 mai 2020 à 10h02

ArcelorMittal suspend la distribution de dividendes et retire ses prévisions pour le marché mondial de l'acier compte tenu des incertitudes liées à la pandémie de Covid-19. Le numéro un mondial de l'acier a enregistré un Ebitda de 967 millions de dollars au premier trimestre contre 1,65 Md$ un an plus tôt pour un chiffre d'affaires de 14,8 Mds$, en recul de 22,6% sur un an, principalement en raison de la baisse des prix moyens de vente de l'acier (-13,8 %), de la diminution des expéditions d'acier (-10,7 %) due en partie aux effets de la COVID-19, et du recul des expéditions de minerai de fer au prix du marché (-6,2%), compensés en partie par la hausse des prix de référence du minerai de fer transporté par mer (+9,1%). La perte opérationnelle ressort à 353 M$ contre un profit de 769 M$ un an auparavant, en raison principalement de charges de dépréciation et d'éléments exceptionnels. Enfin, la perte nette s'établit à 1,1 Md$ contre un bénéfice de 0,4 Md$ il y a un an.

Objectif de réduction de la dette confirmé

La société continuera à prendre des décisions pour ajuster la production dans les différentes zones géographiques en fonction du niveau de la demande d'acier et des exigences des pouvoirs publics. Elle prévoit que certains besoins de trésorerie de l'entreprise (y compris les investissements, les intérêts, les impôts, les retraites et certains autres coûts en espèces, mais à l'exclusion des mouvements de fonds de roulement) s'élèveront à 3,5 milliards de dollars en 2020, contre 4,5 Mds$ précédemment. Bien qu'elle ne puisse pas, à ce stade, fournir d'indications spécifiques sur les besoins en fonds de roulement en 2020, la firme prévoit toujours de libérer le milliard de dollars de fonds de roulement précédemment visé. En outre, si les effets du COVID-19 ont introduit des défis imprévus, la direction espère toujours ramener sa dette nette à 7 milliards de dollars à court terme. Elle anticipe par ailleurs un Ebitda compris entre 400 et 600 M$ au deuxième trimestre.

Suspension du versement des dividendes

Dans le contexte des importantes mesures de réduction des coûts prises dans l'ensemble de l'entreprise, le conseil d'administration a jugé qu'il était à la fois approprié et prudent de suspendre le versement des dividendes jusqu'à ce que l'environnement opérationnel se normalise.

Publication bien accueillie

Le titre grimpe de 3,4% à 9,8 euros après ces annonces. Comme le souligne Citi, l'Ebitda et le cash-flow ont dépassé les attentes du marché et la guidance du deuxième trimestre est également meilleure qu'anticipée. Le maintien de l'objectif de réduction de la dette est également bien perçu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.