ArcelorMittal : remonte, Liberty Steel confirme son offre sur la branche acier de ThyssenKrupp

ArcelorMittal : remonte, Liberty Steel confirme son offre sur la branche acier de ThyssenKrupp©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 26 janvier 2021 à 10h23

ArcelorMittal rebondit de 1% à 18?2 euros en matinée, mettant fin à trois séances de baisse marquée. Le géant de l'acier est dopé par une note de JP Morgan qui est passé à l''achat' sur la valeur tout en portant son objectif de 15 à 26,5 euros. L'actualité sectorielle est par ailleurs marquée par le dépôt par Liberty Steel Group d'une offre ferme sur les activités sidérurgiques de ThyssenKrupp. "La diligence raisonnable et nos discussions avec Thyssenkrupp ont jusqu'à présent confirmé qu'une combinaison potentielle de Thyssenkrupp Steel Europe et Liberty Steel est la bonne réponse d'un point de vue économique, social et environnemental", a indiqué le groupe britannique, sans préciser les détails financiers de son offre. Thyssenkrupp, qui, selon certaines sources, envisagerait également une scission et une IPO de sa division acier, va maintenant examiner attentivement la proposition de Liberty Steel.

ArcelorMittal rebondit de 1% à 18?2 euros en matinée, mettant fin à trois séances de baisse marquée. Le géant de l'acier est dopé par une note de JP Morgan qui est passé à l''achat' sur la valeur tout en portant son objectif de 15 à 26,5 euros. L'actualité sectorielle est par ailleurs marquée par le dépôt par Liberty Steel Group d'une offre ferme sur les activités sidérurgiques de ThyssenKrupp. "La diligence raisonnable et nos discussions avec Thyssenkrupp ont jusqu'à présent confirmé qu'une combinaison potentielle de Thyssenkrupp Steel Europe et Liberty Steel est la bonne réponse d'un point de vue économique, social et environnemental", a indiqué le groupe britannique, sans préciser les détails financiers de son offre. Thyssenkrupp, qui, selon certaines sources, envisagerait également une scission et une IPO de sa division acier, va maintenant examiner attentivement la proposition de Liberty Steel.

Comme le note Oddo BHF, la transaction est bien engagée mais n'est certainement pas acquise. Liberty Steel aura en effet besoin de s'engager avec les parties prenantes en Allemagne, notamment le puissant syndicat (IG Metall) qui avait indiqué ne pas être favorable à cette transaction. Liberty Steel se doit aussi d'apporter des garanties quant à sa surface financière, ainsi que des engagements sociaux et environnementaux...

Dans tous les cas, le courtier estime que la consolidation est la meilleure option pour l'industrie sidérurgique européenne a fortiori du fait de la crise de COVID qui accentue les problèmes de surcapacités existantes en Europe et accélère la nécessaire transformation vers la production d'acier "vert"... L'analyste est à l''achat' sur ArcelorMittal qui est la valeur la plus exposée aux prix spot (60% du CA), bénéficie du levier opérationnel le plus fort, a considérablement dérisqué son bilan et affiche une valorisation attrayante.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.