Arkema : reste sous pression

Arkema : reste sous pression©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 07 décembre 2020 à 12h17

Arkema abandonne 1,7% à 92,8 euros à la mi-journée sur la place parisienne, alignant une cinquième séance consécutive dans le rouge. L'actualité autour du chimiste est marquée par plusieurs notes d'analystes. Morgan Stanley a tout d'abord dégradé la valeur à 'pondération en ligne' tout en ajustant son objectif de 100 à 96 euros. La banque américaine privilégie les valeurs chimiques cycliques par rapport aux valeurs défensives à l'approche de 2021, même si une question clé sera de savoir si la dynamique des bénéfices peut être maintenue au second semestre de l'année prochaine. "Le 'brouillard' commence à se lever pour les produits chimiques européens grâce au thème de la réouverture, à la forte demande de la Chine et au resserrement de l'offre à court terme, ce qui devrait signifier que la dynamique cyclique se poursuivra jusqu'au premier semestre de l'année prochaine", explique MS.

Barclays a de son côté relevé sa cible de 91 à 94 euros mais reste à 'pondération en ligne' après avoir réduit ses prévisions d'Ebitda 2021 et 2022. Le broker estime que le plus grand risque opérationnel pour Arkema, outre les retombées continues de la pandémie, est la prochaine phase de la législation européenne sur les gaz fluorés, qui implique des quotas moins élevés pour certains gaz. Un autre risque est que les substances perfluoroalkyles et polyfluoroalkyles (PFAS), ou à jamais des produits chimiques, pourraient être considérées comme dangereuses par l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) sous la présidence de Joe Biden.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.