Arrêt de la Cour de Cassation en faveur de Recylex

Arrêt de la Cour de Cassation en faveur de Recylex©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 25 mai 2018 à 06h06

Recylex SA.prend acte des arrêts de la Cour de Cassation rendus le 24 mai.

Pour rappel, le 31 janvier 2017, la Cour d'appel de Douai avait  jugé que Recylex SA n'était pas co-employeur de 187 anciens salariés de Metaleurop Nord SAS mais avait néanmoins condamné Recylex SA à verser à ces anciens salariés des dommages-intérêts à hauteur d'un montant total de 7,8 millions d'euros. En effet, la Cour avait considéré que Recylex SA avait commis des fautes ayant fait perdre à ces anciens salariés une chance de conserver leurs emplois et leur avait ainsi causé un préjudice.

Tant Recylex SA que les anciens salariés concernés s'étaient pourvus en cassation à l'encontre de ces décisions.

La Cour de Cassation a :
- d'une part, rejeté le pourvoi des anciens salariés visant à remettre en cause le refus par la Cour d'appel de Douai de considérer Recylex SA comme leur co-employeur ;
- d'autre part, cassé et annulé les arrêts de la Cour d'appel de Douai en ce qu'ils avaient condamné Recylex SA à payer aux anciens salariés des dommages-intérêts pour perte de chance, renvoyant ces affaires devant la Cour d'appel d'Amiens sur ce dernier point.

Recylex SA examine avec ses conseils sa position, ainsi que les conséquences de ces arrêts, étant précisé que le paiement des dommages-intérêts par Recylex SA aux personnes concernées est intervenu en 2017, en exécution des décisions de la Cour d'appel de Douai du 31 janvier 2017.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.