Artefact et Econocom s'associent pour améliorer la qualité du Service Desk avec l'IA

Artefact et Econocom s'associent pour améliorer la qualité du Service Desk avec l'IA
Vue générale du Palais Brongniart, place de la bourse.

Boursier.com, publié le jeudi 20 mai 2021 à 07h42

Artefact, expert dans la transformation data et le marketing digital auprès des grandes marques, s'associe à Econocom, expert de la Digital Workplace et premier infogérant de l'environnement utilisateur en France, pour mettre l'Intelligence Artificielle au coeur du support utilisateur dans les Services Desks de ce dernier.

Artefact, expert dans la transformation data et le marketing digital auprès des grandes marques, s'associe à Econocom, expert de la Digital Workplace et premier infogérant de l'environnement utilisateur en France, pour mettre l'Intelligence Artificielle au coeur du support utilisateur dans les Services Desks de ce dernier.

De ce partenariat résulte une solution d'Intelligence Artificielle dédiée aux Services Desks offrant aux utilisateurs, de plus en plus exigeants et dépendants du numérique, une qualité de service et de réponse supérieure pour une expérience fluide, ultra-réactive et pertinente.

En 2018, soit avant même l'explosion du recours au télétravail due à la pandémie Covid-19, les Services Desks avaient vu leurs sollicitations bondir de 61%. Malgré cette augmentation des besoins, l'optimisation des coûts demeure un enjeu primordial, surtout en temps de crise.

L'Intelligence Artificielle permet ainsi aux équipes d'Econocom, notamment en centre de services, de disposer d'informations claires et de protocoles de réponse solides pour une amélioration de la satisfaction des utilisateurs. Ainsi, les requêtes les plus simples sont traitées de manière automatisée par des assistants vocaux basés sur des algorithmes de NLP (Natural Language Processing), tandis que les plus complexes sont dirigées vers des opérateurs assistés par l'Intelligence Artificielle. L'accompagnement requérant une plus forte valeur ajoutée est donc confié à "l'humain augmenté".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.