Asie : du mieux...

Asie : du mieux...©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 10 septembre 2020 à 07h32

Après la grande purge qui a secoué les valeurs technologiques US, la cote américaine a opéré un sursaut technique hier soir en clôture... De quoi motiver les places financières de la zone Asie-Pacifique avec des gains de plus de 1% à Bombay et Seoul. L'avance du Nikkei à Tokyo est plus modeste (+0,85%), tandis que Shanghai remonte de 0,5% et que Hong Kong prend 0,1% avec Sydney. Mercredi soir, le DJIA a repris 1,6% à 27.940 pts et le S&P500 a grimpé de 2,02% à 3.399 pts, alors que le Nasdaq s'est redressé de 2,71% à 11.142 pts. Le baril de brut WTI a regagné aussi 3,5% sur le Nymex à 38$, alors que le Brent est de retour au-dessus des 40$ à 40,80$ ce jeudi matin.

La BCE attendue de pied ferme

En Europe aussi, la tendance était mieux orientée hier, alors que les opérateurs attendent de pied ferme le communiqué monétaire et la conférence de presse de la BCE de ce jeudi. Alors que les derniers indicateurs macro-économiques montrent que la reprise "post-Covid" patine en Europe, la banque centrale pourrait se montrer ouverte à de nouvelles mesures de soutien, même si aucun geste concret n'est attendu dès cette semaine par les économistes...

Rappelons que les marchés s'étaient enfoncés dans le rouge ces dernières séances, sous le poids des valeurs technologiques qui ont corrigé après l'euphorie du mois d'août, en particulier à Wall Street. La tendance avait aussi été alourdie par un regain des tensions commerciales après des propos offensifs de Donald Trump sur un possible "découplage" des économies américaine et chinoise. Pour mémoire, le Nasdaq avait atteint le 2 septembre dernier un record historique à 12.056 points, avant de subir des prises de bénéfices appuyées. Il gagne encore plus de 23% depuis le début 2020...

Du mieux...

Elément nouveau encourageant, le gouvernement américain est sur le point de mettre fin aux contrôles renforcés de certains passagers internationaux pour le COVID-19 et d'abandonner les exigences selon lesquelles les voyageurs en provenance des pays ciblés doivent arriver dans quinze aéroports américains désignés, selon des responsables américains, des responsables de compagnies aériennes et un document gouvernemental consulté par l'agence Reuters.
Ces changements prendront effet dès lundi prochain. Des représentants américains ont cependant déclaré que cette date pourrait être décalée...

Le document consulté par Reuters révèle que le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) américain "change de stratégie et va donner la priorité à d'autres mesures sanitaires afin de réduire les risques de contamination lors des voyages." Il y est ajouté que des 675.000 personnes contrôlées dans les quinze aéroports, "moins de 15 ont été testées positives au COVID-19."

Sur les devises ce matin, l'euro se reprend sur les 1,18/$ entre banques à 1,1825/$.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.