Asie : encore du vert, sauf à Tokyo

Asie : encore du vert, sauf à Tokyo
Tokyo ville la plus chère du monde seon le cabinet Mercer

Boursier.com, publié le mercredi 05 août 2020 à 07h44

Les places financières de la zone Asie-Pacifique restent dans la zone verte ce mercredi, malgré la Bourse de Tokyo qui recule de 0,33%, Seoul monte de 1%, Bombay s'adjuge 0,9%, Taiwan +0,6%, Hong Kong +0,2% et Shanghai +0,1%. La cote américaine a elle aussi progressé hier soir. Le DJIA a pris 0,62% à 26.828 pts et le S&P500 a gagné 0,36% à 3.306 pts. L'indice Nasdaq, riche en valeurs technologiques, grimpe encore de 0,35% terminant à 10.941 pts, en continuant de battre des records malgré les hésitations d'Alphabet (-0,64%). La maison-mère de Google a emprunté 10 milliards de dollars sur le marché de la dette corporate. Il s'agit de sa plus importante émission obligataire historique, au plus bas coût de financement... La tranche d'un milliard de dollars à cinq ans a été émise avec un coupon de 0,45%. Sur l'ensemble de l'émission, 4,5 Mds$ seront consacrés à des motifs généraux ou des acquisitions, et 5,5 Mds$ à des initiatives 'vertes'.

La vedette de la semaine avec le Nasdaq reste l'once d'or qui a franchi le cap symbolique des 2.000$ hier soir, pour culminer ce matin à 2.020$, au plus haut historique sur de nouveaux achats de protection.

La Chine confirme son redémarrage

Côté indicateurs économiques, l'activité dans les services en Chine a confirmé au mois de juillet son troisième mois de croissance d'affilée. L'indice des directeurs d'achat (PMI) pour les services, publié par IHS Markit-Caixin, est ressorti à 54,1 points le mois passé après 58,4 en juin. Les analystes tablaient toutefois sur un niveau proche de 58, essentiellement porté par la demande intérieure. L'indice PMI traduit une expansion de l'activité au-delà de la barre des 50. Les services représentent désormais plus de 50% du PIB chinois.
"Les entreprises ont préféré augmenter la productivité que d'augmenter leurs effectifs", ont souligné les analystes de Caixin. L'indice composite PMI de Markit-Caixin, qui agrège services et industrie manufacturière, a fait part également d'une reprise de l'activité dans ces deux secteurs, à 54,5 points en juillet, après 55,7 pts en juin.

Bilan sanitaire

Côté situation sanitaire, le bilan mondial de la pandémie de coronavirus a dépassé mercredi les 700.000 décès, selon un décompte de Reuters basé sur des données officielles, avec les Etats-Unis, le Brésil, l'Inde et le Mexique aux premiers rangs des pays rapportant une hausse des nouveaux décès liés au COVID-19. En moyenne, environ 5.900 personnes meurent quotidiennement du COVID-19, la maladie provoquée par le nouveau coronavirus, montre un calcul effectué par Reuters sur la base des données des deux semaines écoulées. Cela équivaut à 247 décès par heure, ou un décès toutes les quinze secondes.
Les Etats-Unis et l'Amérique latine sont les nouveaux épicentres de la pandémie et peinent à ralentir la propagation du virus...
En Amérique latine, où vivent environ 640 millions de personnes, le nouveau coronavirus est apparu plus tardivement qu'ailleurs, mais les autorités ont éprouvé des difficultés pour contrôler sa propagation, en partie du fait de la pauvreté de la région et de la densité de certaines villes.

Sur les devises, l'euro reste ferme à 1,1815/$ entre banques, tandis que le baril de brent remonte sur les 44,35$.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.