Asie : la hausse s'impose encore...

Asie : la hausse s'impose encore...©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 04 août 2020 à 07h21

Les marchés de la zone Asie-Pacifique évoluent en nette hausse ce mardi, emmenée par la bourse de Hong Kong en progression de 2%, suivie de Sydney (+1,8%) et alors que Tokyo grimpe de 1,3% avec Taiwan et Bombay. Seoul s'adjuge 0,9%, seule la bourse de Shanghai reculant de 0,1%... Hier soir, la cote américaine a progressé de nouveau, le DJIA prenant 0,89% à 26.664 pts, le S&P500 +0,72% à 3.295 pts et le Nasdaq +1,47% à 10.902 pts, sur sa lancée de la semaine dernière, dans le sillage notamment des bons comptes de Facebook, d'Amazon et surtout d'Apple... Le titre du groupe à la pomme qui s'était enflammé vendredi de 10,5%, a progressé de nouveau de 2,5% à 435,75$ pour atteindre un nouveau sommet avec une capitalisation boursière voisine de 1.900 milliards de dollars !
Le baril de brut WTI a gagné 1% à 40,75$ sur le Nymex, alors que le Brent de la mer du Nord monte sur les 44$.

Outre-Atlantique, les discussions ont repris entre démocrates et républicains, afin de trouver un compromis sur un nouveau plan de soutien à l'économie US face à l'épidémie de coronavirus, alors que le dispositif d'indemnisation des chômeurs exceptionnel est arrivé à son terme... Des élus démocrates, majoritaires à la Chambre, ainsi que des représentants de la majorité républicaine au Sénat, ont fait avancer les pourparlers en vue d'une prolongation des mesures dont bénéficient des millions d'Américains au chômage.

Compte à rebours pour TikTok

Les tensions sino-américaines se confirment quant à elles, alors que Donald Trump s'est emparé du dossier TikTok à bras le corps. Après avoir dit vendredi vouloir interdire purement et simplement l'application, le rachat de l'entité US pourrait finalement devenir une option : Le président américain, qui avait d'abord écarté l'hypothèse, a en effet changé d'avis suite à un entretien avec le PDG de Microsoft Satya Nadella. Dimanche, le groupe informatique a ainsi confirmé que des négociations étaient en cours pour racheter la branche américaine de TikTok à sa maison-mère chinoise, ByteDance, avec pour objectif de conclure un accord d'ici au 15 septembre. Trump va ainsi donner 45 jours au groupe chinois pour conclure la vente de l'application de vidéos TikTok à Microsoft. Le titre du groupe américain a bondi de 5,6% lundi soir à Wall Street pour terminer à 216,54$, non loin de ses records historiques...

Sur le terrain, en Chine, l'activité manufacturière a augmenté en juillet au rythme le plus rapide en près de 10 ans, la demande intérieure poursuivant son amélioration après la crise du coronavirus, selon l'enquête PMI réalisée par Caixin/Markit.
En Europe, l'indice PMI IHS Markit manufacturier a été revu à la hausse dans la zone euro en juillet... L'indice PMI final s'est en effet redressé de 47,4 en juin à 51,8, contre une estimation Flash de 51,1. La poursuite de la reprise de la production et de la demande, résultant de la levée progressive des restrictions sur l'activité économique imposées dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, a entraîné la première croissance du secteur manufacturier de la zone euro depuis un an et demi en juillet.

Du côté de la situation sanitaire, la pandémie a franchi un nouveau cap à l'échelle mondiale, puisque selon l'Université Johns Hopkins, le nombre de cas confirmés depuis l'émergence du nouveau coronavirus atteint désormais 18,1 millions, dont 4,67 millions environ aux USA, pays le plus touché, 2,73 millions au Brésil et 1,8 million en Inde.
La Russie dénombre 854.641 cas. Le virus a fait 690.055 morts dans le monde, dont 154.861 aux Etats-Unis, 94.104 au Brésil et 47.746 au Mexique - qui compte 439.046 cas depuis le début de l'épidémie. Le Royaume-Uni recense 46.286 victimes et l'Inde 38.135.
L'Organisation mondiale de la Santé a prévenu pour sa part d'une épidémie "très longue", alertant une fois encore durant le week-end à l'occasion d'une réunion samedi à Genève.

Pas de reconfinement aux Etats-Unis ?

Le président de la Fed de Dallas, Robert Kaplan, s'est dit par ailleurs en désaccord avec le patron de la Fed de Minneapolis, Neel Kashkari, qui a estimé que les Etats-Unis devraient se reconfiner pendant quatre à six semaines. Kaplan se montre en revanche favorable au port généralisé du masque sur le territoire américain...
Face à la crise sanitaire qui a mis au chômage des millions d'Américains, une allocation fédérale spécifique de 600 dollars par semaine avait été mise en place. Faute d'accord entre les parlementaires sur un nouveau plan de relance, ce programme a expiré à la fin du mois de juillet... Les investisseurs veulent croire dans la signature prochaine d'un accord sur le plan de relance aux Etats-Unis où démocrates et républicains ont repris les négociations en vue d'une prolongation des mesures dont bénéficiaient des millions d'Américains au chômage jusqu'à la semaine dernière.
"Il semble y avoir des progrès ce qui contribue à l'orientation procyclique d'aujourd'hui. Tant que les pourparlers tiennent, le marché supposera qu'un plan quelconque sera adopté", a déclaré Keith Buchanan chez GlobAlt Investments.

Du côté des devises, le dollar, qui vient de vivre son plus mauvais mois depuis 10 ans, a repris 0,2% face à un panier de référence. L'euro redonne un peu de terrain, autour de 1,1775 dollar, après avoir pris près de 5% en juillet avec un pic au-dessus de 1,19. L'or culmine en revanche toujours autour des 1.970$ l'once ce mardi matin...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.