Asie : le vert prend le dessus

Asie : le vert prend le dessus©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 28 juillet 2020 à 07h17

A l'image de Wall Street qui s'est repris lundi après deux séances dans le rouge, la tendance est aussi à la hausse dans la zone Asie Pacifique ce mardi matin, emmenée par Seoul qui reprend 1,3%, suivi de Hong Kong en hausse de 0,9% et de Shanghai qui s'adjuge 0,6%. Bombay progresse de 0,4%. Seules les bourses de Taiwan (-0,2%) et de Tokyo (-0,1%) ne suivent pas le mouvement...
Hier soir, l'indice S&P500 américain s'est avancé de 0,74% à 3.239 pts, alors que le Nasdaq Composite a progressé finalement de 1,67% à 10.536 pts. Le DJIA a gagné 0,43% à 26.584 pts. Les investisseurs tablent sur un nouveau soutien budgétaire massif pour faire face à la pandémie de Covid-19, ainsi que sur la poursuite de la politique très accommodante de la Fed... La majorité républicaine au Sénat des Etats-Unis a ainsi présenté lundi sa version d'un plan de soutien de 1.000 milliards de dollars (850 milliards d'euros) à l'économie américaine pour faire face à l'épidémie de coronavirus.

Grand plan d'action

La présentation des grandes lignes de ce plan, élaboré en concertation avec la Maison blanche, ouvre la voie à des négociations avec les démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants, alors que des mesures exceptionnelles d'indemnisation dont bénéficient des millions d'Américains au chômage doivent expirer en fin de semaine...
Le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a affirmé que ce plan "sur mesure et ciblé", baptisé "HEALS Act", devrait permettre aux enfants de reprendre l'école, aux employés de retourner au travail et au système de santé américain de résister à une crise sanitaire qui a déjà fait 150.000 morts aux Etats-Unis. "Il faudra une coopération bipartite pour traduire ce "HEALS Act" en loi au bénéfice du peuple américain", a-t-il souligné, alors que l'Etat fédéral a déjà mobilisé 3.700 milliards de dollars depuis le début de la crise pour en atténuer son impact économique.

Le chef de file des sénateurs démocrates, Chuck Schumer, a cependant qualifié ce projet de "totalement inadapté" et dénoncé le fait qu'il reviendrait à réduire de 30% les aides fédérales aux chômeurs... D'après le Washington Post, les républicains veulent ramener à 200 dollars par semaine, contre 600 actuellement, les aides exceptionnelles allouées aux chômeurs.
Mitch McConnell a pour sa part déclaré que ce projet prévoyait des aides supplémentaires pour les chômeurs, sans fournir de chiffres, ainsi que le versement direct d'une allocation exceptionnelle de 1.200 dollars pour chaque Américain. Des incitations sont aussi prévues pour favoriser la fabrication aux Etats-Unis, plutôt qu'en Chine, de matériel de protection pour le personnel soignant. Le projet contient par ailleurs une "puissante protection juridique" pour les entreprises, afin qu'elles ne soient pas exposées à des poursuites en cas de contamination de leurs salariés, ce qui constitue une priorité pour les républicains.

Espoirs de vaccins

Concernant justement la propagation rapide de la pandémie de Covid-19, plus de 16,2 millions de personnes ont désormais été contaminées par le Covid-19 à travers le monde, dont plus d'un quart aux Etats-Unis. Plus de 649.000 personnes sont décédées, dont près de 147.000 aux Etats-Unis. Le pays continue à enregistrer une augmentation record du nombre de cas et de décès dans plusieurs États. Robert O'Brien, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche, a été testé positif, a confirmé la Maison Blanche. Le dirigeant travaille à son domicile depuis la semaine dernière...
Du côté des avancées de la recherche en laboratoire, Moderna et Pfizer ont tous les deux annoncé lundi avoir lancé des essais à grande échelle pour leurs vaccins potentiels contre le COVID-19, la maladie provoquée par le coronavirus, ce qui pourrait ouvrir la voie à leur approbation par les régulateurs et leur utilisation d'ici la fin de l'année. Les essais devraient être réalisés sur 120 sites à travers le monde et concerner 30.000 participants, notamment dans des régions fortement touchées par la pandémie...
Moderna et Pfizer font partie des groupes bénéficiant de l'aide de l'administration fédérale américaine dans le cadre d'un vaste programme de lutte contre le coronavirus.
L'action de Moderna a grimpé de 9% et le titre Pfizer a progressé de 1,6% après-clôture.

Plus de 150 vaccins potentiels sont actuellement en cours de développement, à des niveaux différents, à travers le monde. Des tests sur des humains ont été lancés pour une vingtaine d'entre eux.
Hier, Moderna a annoncé avoir reçu 472 millions de dollars supplémentaires du gouvernement américain pour le développement d'un vaccin potentiel contre le Covid-19... Le groupe, dont les résultats des essais de phase 1 du MRNA-1273, le candidat vaccin qu'il propose, ont montré la présence d'anticorps chez les 45 patients participants, sans effets secondaires graves, après deux injections sur une période de quatre semaines, a donc désormais obtenu près d'un milliard de dollars des autorités américaines. Le groupe pharmaceutique lance donc la phase 3 de l'essai cette semaine. En cas de résultats positifs, Moderna estime être en course pour fournir environ 500 millions de doses par an, et peut-être jusqu'à un milliard de doses, à partir de 2021...

En attendant, la ruée vers le métal jaune se poursuit avec une once d'or qui pointe au sommet, à 1.931$. Les cours du brut restent eux plus volatils. Le WTI cote 41,55$ et le Brent 43,55$.
Sur le marché des devises, l'euro culmine à 1,1730/$.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.