ASIT Biotech, des échéances importantes en 2019

ASIT Biotech, des échéances importantes en 2019©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 12 février 2018 à 07h15

ASIT Biotech n'affichait plus que 2,1 millions d'euros de trésorerie à la fin de l'année 2017, mais le récent placement privé de 9,4 ME a regarni les réserves. La biotech belge a décidé de concentrer ses efforts sur la préparation de la prochaine étude clinique de phase III avec gp-ASIT+, avec une sélection des centres cliniques qui devrait démarrer en fin d'année afin de traiter les patients pour la saison pollinique 2019. Le laboratoire ne renonce pas pour autant à son second candidat contre la rhinite allergique aux acariens, hdm-ASIT+, avec de premiers essais chez l'homme prévus début 2019. Dans le cadre d'un accord avec la Région Wallonne, ASIT a aussi reçu un financement non dilutif pour un programme de développement de médicaments contre les allergies alimentaires, avec l'objectif de sélectionner, avant la fin de cette année, au moins un médicament candidat ayant une immunogénicité optimale.

Au cours de l'exercice 2017, la société n'a pas dégagé de revenus et affiche 12 ME de pertes opérationnelles et des pertes nettes équivalentes. La consommation de trésorerie a atteint 11,2 ME sur la période, dont 12,3 ME pour l'exploitation. Le management espère pouvoir encore lever 2 ME lors de la seconde phase de souscription et rappelle que les actions émises lors du placement privé sont assorties de deux options qui permettent de souscrire à deux actions nouvelles à 3,83 euros pièce (le titre cote 5,10 euros), soit 23 ME de levées de fonds potentielles au cours des deux années à venir. Cependant, la question du financement reste cruciale et les commissaires aux comptes, en cours d'audit, ont déjà indiqué que leur rapport inclurait un paragraphe d'observations rappelant les conditions et hypothèses émises par le conseil d'administration, qui sont soumises à l'hypothèse de la continuité d'exploitation, conformément à l'Article 144 §7 du Code des sociétés applicable en Belgique.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.