ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement de son médicament pour l'allergie à l'arachide

ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement de son médicament pour l'allergie à l'arachide©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 12 novembre 2018 à 20h18

ASIT biotech a finalisé l'industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat pnt-ASIT+. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques à l'arachide. pnt-ASIT+ est le premier produit candidat d'ASIT biotech pour les allergies alimentaires et plus spécifiquement pour l'allergie à l'arachide. Il a été sélectionné en juin 2018 sur base de tests in vitro réalisés par l'équipe du Prof. Mohamed Shamji (Imperial College London) sur des cellules de sang de patients allergiques recrutés par l'équipe du Prof. Stephen Till (King's College London). Il s'agit du 1er traitement potentiel pour une allergie alimentaire à base de peptides d'allergènes issus de la plateforme technologique ASIT+. Les premiers tests in vitro ont mis en évidence que ces peptides induisent moins de réactions allergiques que les allergènes entiers tout en stimulant rapidement les mécanismes appropriés de régulation du système immunitaire.

L'étape d'industrialisation du processus de production de pnt-ASIT+ est une étape cruciale exigée par les autorités réglementaires pour garantir la cohérence des lots cliniques tout au long du développement du produit, jusqu'à son enregistrement.

Thierry Legon, administrateur délégué (CEO) d'ASIT biotech, commente : "Notre stratégie de développement dans les allergies alimentaires suit son cours et la finalisation de l'industrialisation du procédé de production de notre premier produit candidat, pnt-ASIT+ contre l'allergie à l'arachide, est une étape majeure avant d'accéder aux phases cliniques. Nous entamons les dernières étapes du développement préclinique ainsi que la production GMP des premiers lots cliniques. Nous sommes dans la dernière ligne droite avant le lancement du premier essai clinique chez l'homme pour lequel nous devrions déposer une demande d'autorisation avant la fin du 1er semestre 2019".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.