Aston Martin : la série noire se poursuit

Aston Martin : la série noire se poursuit©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 13 mai 2020 à 15h27

La série noire se poursuit pour Aston Martin Lagonda. Depuis son introduction en bourse, en octobre 2018, la firme britannique qui était alors valorisée sur les mêmes niveaux que Ferrari connait une chute vertigineuse. De 19 livres, le titre est tombé à moins de 35 pence ce mercredi.

Déjà en grandes difficultés avant la crise du Covid-19, le constructeur de voitures de luxe n'exclut pas de devoir lever de nouveaux fonds après avoir vu ses ventes plonger de 60% au premier trimestre. Il vient pourtant de récemment bénéficier d'une injection de capital de 536 M£ de la part de plusieurs investisseurs, dont son nouveau président, le milliardaire Lawrence Stroll.

"Nous avons évidemment été touchés de manière assez significative par l'épidémie de Covid-19, en commençant par la Chine en janvier, mais plus clairement dans ce que nous avons vu lorsqu'elle s'est dirigée vers l'Europe et les États-Unis", a déclaré le directeur général, Andy Palmer. "Il est évident que nous vivons une époque incertaine... Vous pouvez imaginer que nous ne retirons de la table aucune opportunité qui nous permettrait d'apporter des liquidités au bilan si nous pensons que c'est nécessaire".

La société a essuyé une perte avant impôts de 119 millions de livres, contre un déficit de 17 M£ l'année dernière, pour des revenus de 78,6 M£. Elle n'a livré que 578 voitures en trois mois contre 1.057 auparavant. "Aston est toujours une histoire de brûlure de cash", affirme James Congdon, chez Canaccord. "Le marché s'inquiète des perspectives et se demande si Aston aura suffisamment de liquidités pour mener à bien le plan de restructuration qu'il avait esquissé".

"L'incertitude entourant la durée et l'impact de la pandémie de Covid-19 sur l'économie mondiale ne permet pas de donner une vision claire des perspectives pour l'année entière et la société retire ses précédentes prévisions pour l'année", a souligné la marque de voitures préférée de James Bond. La peut-être seule bonne nouvelle du jour pour AM semble venir de son DBX, le tout premier SUV du groupe, au coeur de son plan de relance. La firme a indiqué que les commandes du véhicule, vendu 189.000 pièce, avaient continué à augmenter et que les livraisons devraient commencer cet été.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.