Atari flambe encore après l'extension du partenariat hôtelier avec le Groupe ICICB

Atari flambe encore après l'extension du partenariat hôtelier avec le Groupe ICICB
Atari logo

Boursier.com, publié le lundi 22 mars 2021 à 09h32

Quelques jours après avoir annoncé un accord de licence avec le Groupe ICICB pour le développement d'hôtels de marque Atari, la société de divertissement interactif et de licences multiplateforme étend ce partenariat à de nouveaux pays en Europe, en Afrique et en Asie. L'Australie, la Nouvelle-Zélande, Hong Kong et Singapour sont quelques-uns des pays inclus dans ce nouveau deal.

Quelques jours après avoir annoncé un accord de licence avec le Groupe ICICB pour le développement d'hôtels de marque Atari, la société de divertissement interactif et de licences multiplateforme étend ce partenariat à de nouveaux pays en Europe, en Afrique et en Asie. L'Australie, la Nouvelle-Zélande, Hong Kong et Singapour sont quelques-uns des pays inclus dans ce nouveau deal.

Selon les dispositions de l'accord, Atari a droit à 5% des revenus générés par les hôtels. En outre, ICICB s'est engagé à verser à Atari un montant de 3 millions de dollars au titre de consulting fees et d'une avance non remboursable. Ce montant s'ajoute aux 0,5 M$ à recevoir dans le cadre de l'accord initial avec ICICB.

Ces hôtels Atari accepteront le token Atari (ATRI) pour l'utilisation de certains services notamment pour les programmes de fidélité et des offres VIP exclusives. Les détails seront communiqués lors de la pré-commercialisation de chaque site.

"La conception des hôtels Atari vise à la fois ceux qui voyagent pour affaires et ceux qui recherchent le plaisir et le distraction, en offrant une expérience tout-en-un, luxueuse et divertissante", souligne le groupe. Atari se réserve le droit de développer des hôtels similaires dans d'autres pays.

Dans de gros volumes, le titre profite encore une fois de ces annonces pour bondir de plus de 15% à 0,74 euro, au plus haut depuis le début 2018. Plus de 6 millions de pièces, sont environ 2% du capital, ont déjà changé de mains après 30 minutes de négociations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.