Atari sous pression, avec l'augmentation de capital

Atari sous pression, avec l'augmentation de capital
Atari logo

Boursier.com, publié le jeudi 19 avril 2018 à 09h17

Atari cède 2,6% à 0,632 euro dans un volume étoffé en début de séance ce jeudi, après avoir été soutenu ces dernières semaines par les développements du groupe sur le marché de la blockchain et des 'cryptos'. L'éditeur et producteur de divertissement interactif annonce le succès de son augmentation de capital réalisée avec suppression du droit préférentiel de souscription dans le cadre d'un placement privé, effectué par construction accélérée d'un livre d'ordres. L'opération d'augmentation de capital a été engagée pour accélérer le plan de développement de l'entreprise.

Atari a placé 13.636.364 actions nouvelles au prix unitaire de 0,55 euro, prime d'émission incluse, pour un montant total de 7,5 millions d'euros, contre 5 millions d'euros prévus initialement, ce qui démontre la forte demande et le succès de cette opération.

L'opération représente une dilution de 5,35% du capital social post-opération, et de 4,98% du capital sur une base totalement diluée. À titre indicatif, la participation d'un actionnaire détenant 1% du capital social de la Société préalablement à l'émission sera de 0,95% après l'émission.

Les fonds levés seront alloués à titre principal à la valorisation du portefeuille de plus de 200 jeux et à d'éventuelles opportunités d'acquisition de droits de propriété complémentaires aux jeux existants, et pour le solde à l'activité générale du groupe Atari.

Le capital social d'Atari sera composé de 255.105.360 actions à l'issue du règlement-livraison. Post-augmentation de capital, Ker Ventures (société contrôlée par Frédéric Chesnais) détient 18,45% du capital (21,25% sur une base totalement diluée) et le flottant est de 81,55%.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.