Atos lance le BullSequana S

Atos lance le BullSequana S

Le logo Atos lors de la présentation d'un nouveau supercalculateur Bull.

Boursier.com, publié le jeudi 09 novembre 2017 à 13h32

Atos lance sur le marché BullSequana S, sa nouvelle gamme de serveurs évolutifs permettant aux entreprises de tirer tous les avantages de l'intelligence artificielle (IA). Les premiers BullSequana S, fabriqués dans l'usine Atos d'Angers, sont disponibles dans le monde entier dès aujourd'hui.

Les serveurs d'entreprise BullSequana S sont optimisés à la fois pour les applications critiques mais aussi pour les environnements in-memory et machine learning grâce à leur architecture unique conçue par les équipes R&D d'Atos.

Afin de mettre à profit les possibilités offertes par l'IA, les entreprises doivent pouvoir s'appuyer sur des infrastructures performantes. Le BullSequana S répond à ce besoin. Il associe des processeurs de calcul puissants (CPUs) et des GPUs (processeurs graphiques). La flexibilité du serveur BullSequana S s'appuie sur une architecture modulaire "unique et déjà reconnue" fournissant aux clients l'agilité nécessaire pour traiter non seulement les besoins actuels de l'entreprise mais également, grâce à l'introduction de GPUs, de pouvoir ajouter des capacités d'IA et de machine-learning.

"Dans un seul et même serveur, on peut associer des GPUs, du stockage et des processeurs pour créer une configuration personnalisée, permettant de traiter tous types d'applications n'importe où dans le monde", commente Atos.

"Pour intégrer le machine-learning et l'IA à l'informatique d'entreprise, Atos a conçu une plateforme nouvelle génération qui accélère la transformation digitale de nos clients en intégrant, sur un même serveur, les applications critiques d'entreprise et le HPC. BullSequana S est le serveur parfaitement évolutif, ultra-flexible offrant des performances de calcul exceptionnelles tout en optimisant l'investissement", explique Arnaud Bertrand, Fellow et senior vice président Big Data & HPC chez Atos.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Atos lance le BullSequana S
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    référence à l'article :

    Macron dénonce "l'obscurantisme" en inaugurant le Louvre Abu Dhabi
    Statut : refusé
    Il y a 5 heures
    le 09 11 2017 à 09 04

    Mais si M; Macron Président de la République Française voit dans le peuple Français des manifestations de l'Obscurantisme, je ne vois pas pourquoi les Français verraient d'un mauvais oeil, qu'il rejoigne la religion musulmane qui semble être à ses yeux la lumière et la joie de vivre. . M. Le président peut choisir sa religion !



    Les pauvres sont toujours plus pauvres, alerte le Secours Catholique
    le 09 11 2017 à 09 17

    C'est tout à fait ce que dit M. Collomb par ailleurs : 300 000 clandestins sur le territoire français, voila déjà une partie non négligeable qui explique le nombre des pauvres et si on ajoute l’augmentation de la population, il va sans dire que la pauvreté ne peut pas diminuer en nombre ce qu'il serait intéressant de connaitre c'est le pourcentage.



    Coignard - Nicolas Hulot, le ministre en porcelaine
    le 09 11 2017 à 09 24

    On peut dire tout ce que l'on veut du ministre Hulot moi je pense qu'Il a un sens prononcé du partage et du sacrifice Nicolas!

    Il a bien changé M. Hulot : il est en parfaite symbiose avec Mme Hidalgo et permet à cette dernière de faire vivre le rêve hidalgoïste aux parisiens.

    je le trouve sympa M. Hulot ! Pour respecter les engagements de Mme Hidalgo de ne plus voir que des voitures électriques dans Paris, les centrales nucléaires vont continuer à produire. C'est bien de sa part, non ?

    LR: Portelli juge "incompréhensible" le refus de Wauquiez d'un débat télévisé
    Le 09 11 2017 à 14 24

    Si Mme Portelli juge nécessaire et bien elle juge nécessaire. Que dire de plus ? Elle est, ou a été, certainement, influencée dans sa jeunesse par la pub pour les paquets de lessive. Mais bon, a-t-on encore besoin de pub pour des paquets de lessive à la télévision, dans une démocratie occidentale au XXIe siècle, sans avoir peur d'aller à la télévision, franchement, si c'est vraiment pour elle compréhensible, elle n'a pas a avoir honte, il faut qu'elel fasse la pub.
    Si elle se débrouille bien et est en mal de notoriété elle peut probablement trouver des journalistes qui se prêteront au jeu et feront comme si...
    Bref, elle propose quoi au fait cette dame pour libérer la France de ses miasmes ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]