Atos : ROMEO dans la lutte contre le Covid-19

Atos : ROMEO dans la lutte contre le Covid-19
Le logo Atos lors de la présentation d'un nouveau supercalculateur Bull.

Boursier.com, publié le mercredi 17 juin 2020 à 10h02

Atos annonce que le supercalculateur ROMEO de l'Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA) est désormais utilisé pour la recherche de nouvelles molécules capables de neutraliser le virus à l'origine du Covid-19. Le supercalculateur est basé sur l'architecture BullSequana d'Atos. ROMEO est utilisé dans le cadre du programme HT-Covid, initié par l'Institut de Chimie Moléculaire de Reims (ICMR), unité mixte de recherche URCA/CNRS, et retenu par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour participer à la lutte contre le Covid-19. Mis en place en une semaine seulement, ce projet de criblage virtuel à grande échelle vise à identifier, au cours des prochains dix-huit mois, des molécules qui pourraient inhiber le virus SARS CoV-2.

La puissance de calcul de ROMEO permet aux chercheurs travaillant sur ce projet de tester des milliers de molécules par jour. À partir des structures 3D de la molécule et de la protéine cible, ROMEO est capable de simuler à grande vitesse l'action que cette première peut avoir sur cette dernière et ainsi identifier quelles molécules seraient capables de s'accrocher à la protéine cible. Ces 'candidats' potentiels seront ensuite synthétisés, purifiés et testés en conditions réelles. Avec ROMEO, le supercalculateur de GENCI installé au CINES (Centre National de Calcul pour l'Enseignement Supérieur) et celui du Centre de Calcul IN2P3 du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), les chercheurs ont déjà réussi à cribler virtuellement plus d'1,5 milliard de molécules.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.