Augros : renoue avec les bénéfices

Augros : renoue avec les bénéfices©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 18 avril 2018 à 20h40

Le profil d'activité d'Augros est inversé en 2017 par rapport à 2016. Après un 1er semestre en recul de 26%, résultant de la récession cyclique du marché, l'activité du second semestre a montré une dynamique positive avec une croissance de 37% par rapport au second semestre 2016. Ainsi, Augros a enregistré en 2017, 4 trimestres consécutifs en croissance pour finir à 14,62 millions d'euros de chiffre d'affaires (14,85 ME en 2016), en recul de -1,6%. Le résultat d'exploitation s'élève à 196 kE (-83 kE pour l'exercice 2016).

Le résultat financier ressort à -59 kE (-61 kE en 2016). Le résultat exceptionnel 2017 atteint 163 kE (-84kE en 2016). Il intègre principalement un produit de 158 kE de récupération de dépôt de garantie de 2006 auprès de l'ancien factor CGA. Le résultat net social ressort à 300 kE (-227 kE en 2016).

La dette financière d'Auros remboursable sur 5 ans s'établit à 2,69 ME (2,84 ME au 31 décembre 2016), compte tenu d'un nouvel emprunt auprès de la Région Normandie de 300 kE destiné à financer les investissements d'Augros dont 472kE ont été réalisés en 2017. Dans ce contexte, la marge brute d'autofinancement ressort à 882 kE (123 kE à l'exercice précédent).

La trésorerie qui s'élevait à 216 kE au 31 décembre 2016, clôture à 605 kE au 31 décembre 2017.

Perspectives

Le carnet de commande au 30 mars 2018 d'Augros est en croissance de +26% par rapport à celui de 2017, il y a un an. Le chiffre d'affaires réalisé au 30 mars est de 4,66 ME, est en croissance de
52% par rapport à celui du T1 2017. Cette croissance est plus significative que prévue.

Sauf retournement de tendance du marché, nous sommes confiants sur le retour d'une croissance soutenue sur l'ensemble de l'année permettant de retrouver des performances économiques positives en ligne avec celles réalisées au second semestre 2017 ; explique le management d'Augros.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU