Auplata projette de lancer une étude de préfaisabilité sur la mine de Yaou

Auplata projette de lancer une étude de préfaisabilité sur la mine de Yaou
Auplata mine or Guyane

Boursier.com, publié le mardi 22 mai 2018 à 07h43

Auplata, 1er producteur d'or français coté en Bourse, annonce, qu'à la suite de l'étude de cadrage dite "Scoping study" aux standards JORC (Joint Ore Reserve Committee) - normes internationales utilisées pour estimer et rendre compte des ressources et réserves minérales - publiée fin 2017 et réalisée sur la base d'un niveau de ressources inférées par le cabinet de conseil et d'ingénierie SOFRECO, la société a demandé à ce cabinet de concevoir un programme de travaux notamment pour le gisement de Yaou visant à :

(i) déclarer les réserves du gisement connu au sens JORC ou NI 43-101 ; et

(ii) réaliser une étude de préfaisabilité (Pre-Feasability Study - PFS).

SOFRECO a pu collecter l'ensemble des données existantes et a réalisé une analyse détaillée pour chacun des gisements afin d'établir le contenu, la durée et le coût des travaux et études qui doivent être réalisés pour atteindre cet objectif. Au regard de cette analyse, l'objectif peut être atteint avec un programme de travaux et d'études de taille limité pour le gisement de Yaou. Il a également été quantifié le travail nécessaire (contenu, durée et coût) pour réaliser une étude de préfaisabilité pour ce même gisement.

Le coût et les délais de mise en oeuvre estimés par SOFRECO pour le gisement de Yaou sont les suivants :

Délai administratif pour obtenir les autorisations de forages : entre 4 et 6 mois ;
Réalisation des travaux de rééchantillonnage des forages existants et nouveaux sondages en vue d'obtenir des ressources indiquées conformes aux standards JORC : durée estimée à 38 semaines pour un budget de l'ordre de 1,4 ME ;
Réalisation d'une étude de préfaisabilité : durée estimée de 18 mois pour un budget de l'ordre de 2,6 ME.
En parallèle des travaux préconisés par le cabinet SOFRECO, Auplata pourrait également engager un travail d'exploration sur des zones encore peu reconnues de Yaou mais présentant un potentiel de minéralisation aurifère, avec pour objectif de développer le gisement minier.

Pour rappel, à ce stade du niveau de connaissances de la société sur le gisement de Yaou, les ressources inférées sont estimées à 22,9 millions de tonnes de minerai à une teneur moyenne en or de 2,1 g/t, soit un contenu estimé à 1,6 millions d'once d'or (teneur de coupure à 0,5 g/t).

L'expertise financière réalisée en décembre 2017 a révélé une valeur pour ce seul gisement de Yaou comprise entre 44,3 ME et 51,3 ME. La valeur totale des actifs miniers de Dieu Merci, Yaou et Dorlin est estimée dans les comptes consolidés à 80,6 ME.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.