Aures : bondit après le point trimestriel

Aures : bondit après le point trimestriel©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 11 mai 2021 à 11h40

Aures fait état d'un chiffre d'affaires de 25,1 millions d'euros au premier trimestre, en repli de 5,63% (-2,62% à taux de change constant). Le premier trimestre 2021 a continué à être affecté par les conséquences de la crise sanitaire alors que le premier trimestre 2020 ne l'avait été qu'à partir du mois de mars.

Aures fait état d'un chiffre d'affaires de 25,1 millions d'euros au premier trimestre, en repli de 5,63% (-2,62% à taux de change constant). Le premier trimestre 2021 a continué à être affecté par les conséquences de la crise sanitaire alors que le premier trimestre 2020 ne l'avait été qu'à partir du mois de mars.

La forte variation du taux de change moyen de l'euro/dollar US (+10% au cours du trimestre par rapport au premier trimestre 2020), impacte lourdement le chiffre d'affaires à taux de change courant.

La baisse contenue de l'activité, malgré l'effet de base négatif, a été possible grâce aux belles performances des entités en Allemagne et en France ainsi qu'à la très bonne résistance de RTG. Les autres entités du Groupe subissent les effets combinés de la crise sanitaire, de la pénurie de composants ainsi que des retards de livraison liés aux difficultés de transport qui affectent les approvisionnements.

Pas de prévisions

2021 débute avec les mêmes perturbations qu'en 2020 provoquées par les incertitudes sur la date de sortie de crise COVID-19. Toute prévision resterait donc toujours hasardeuse. Sur le plan de l'activité, à la suite de l'opération de croissance externe réalisée en février 2021, le Groupe a pour premier objectif de finaliser son propre middleware le plus rapidement possible grâce à ses équipes de développement situées en Tunisie, et ce, afin d'apporter dans le domaine du KIOSK, une réponse complète (hardware, middleware et applications), couvrant tous les types de secteur, afin de dynamiser sensiblement le développement des ventes de kiosks.

Enfin 2021 sera une année complexe du fait de la pénurie de composants électroniques au niveau mondial et des tensions sur le fret maritime et aérien tant au niveau des capacités que des hausses de tarif et dont les impacts ne peuvent pas être évalués de façon certaine.

Le titre bondit

Le marché salue cette publication avec un titre qui grimpe de 4,7% à 26,7 euros en fin de matinée sur la place parisienne. Malgré plusieurs vents contraires présents en 2021, le trimestre est prometteur compte tenu des performances des zones France et Allemagne et de la base de comparaison qui n'était pas particulièrement favorable, explique Portzamparc. Aures semble bel et bien avoir atteint un point bas et pourrait, selon la maison de bourse, rapidement renouer avec un niveau de croissance organique soutenu. Le broker maintient son avis 'achat' et sa cible de 30,3 euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.