Automobile : Citi prudent sur les équipementiers, favorise Michelin

Automobile : Citi prudent sur les équipementiers, favorise Michelin©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 25 février 2021 à 15h08

Séance contrastée pour les équipementiers automobiles cotés à Paris : Faurecia progresse de 1%, Michelin gagne 0,4% et Valeo perd 1%. Dans une note sectorielle, Citi réitère sa préférence pour les pneumaticiens alors que les équipementiers sont confrontés à des pressions cycliques et structurelles croissantes qui devraient freiner leur élan après plusieurs bons trimestres.

Séance contrastée pour les équipementiers automobiles cotés à Paris : Faurecia progresse de 1%, Michelin gagne 0,4% et Valeo perd 1%. Dans une note sectorielle, Citi réitère sa préférence pour les pneumaticiens alors que les équipementiers sont confrontés à des pressions cycliques et structurelles croissantes qui devraient freiner leur élan après plusieurs bons trimestres.

Les attentes en matière de production automobile semblent quelque peu optimistes compte tenu des perturbations de la chaîne d'approvisionnement et de la probabilité que les équipementiers maintiennent leurs stocks plus bas pendant plus longtemps, tandis que la transition vers les véhicules électriques représente un risque à plus long terme pour les fournisseurs, souligne Citi.

La banque débute le suivi de Faurecia avec un avis 'neutre' et 46 euros dans le viseur. Elle estime que l'absence de stratégie à court terme dans l'électrique rend un re-rating peu probable tandis que l'allocation du capital reste un risque étant donné la nécessité de procéder à davantage de fusions et acquisitions.

Le broker dégrade Valeo à 'vendre' et abaisse sa cible de 35 à 26 euros. Il explique que le groupe est le plus exposé à un choc de volumes si les stocks restent plus longtemps à un bas niveau avec un taux d'endettement élevé, une prime de valorisation et des attentes de croissance accrues.

Enfin, l'analyste maintient son conseil 'achat' sur Michelin, Pirelli et Continental qui bénéficient des meilleures tendances de prix depuis des années, avec les réductions de capacités, ainsi que de la consolidation sectorielle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.