Automobile : le marché français toujours très en-deçà de ses niveaux pré-Covid

Automobile : le marché français toujours très en-deçà de ses niveaux pré-Covid©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 03 mai 2021 à 08h21

Le marché automobile français s'est envolé en avril même si la base de comparaison est peu significative compte tenu d'un marché totalement à l'arrêt en avril 2020, confinement oblige. 140.428 voitures particulières ont été immatriculées le mois dernier contre 20.997 il y a un an, selon les données du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles. En prenant 2019 comme base de comparaison, les immatriculations affichent une baisse de 25,38%, signe que le marché n'a toujours pas retrouvé son niveau avant Covid. "Le contexte est favorable pour le marché occasion et le recours toujours plus grand aux formules locatives pour les particuliers", précise le CCFA.

Le marché automobile français s'est envolé en avril même si la base de comparaison est peu significative compte tenu d'un marché totalement à l'arrêt en avril 2020, confinement oblige. 140.428 voitures particulières ont été immatriculées le mois dernier contre 20.997 il y a un an, selon les données du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles. En prenant 2019 comme base de comparaison, les immatriculations affichent une baisse de 25,38%, signe que le marché n'a toujours pas retrouvé son niveau avant Covid. "Le contexte est favorable pour le marché occasion et le recours toujours plus grand aux formules locatives pour les particuliers", précise le CCFA.

Sur les quatre premiers mois de 2021, avec 582 219 immatriculations, le marché automobile français est en baisse de 21,48% en données brutes.

Au niveau des constructeurs, Stellantis a écoulé 50.181 véhicules en avril (-30,62% par rapport à avril 2019) contre 29.935 pour Renault (-32,5%). Avec 20.509 voitures vendues (-15,8%), Volkswagen s'en tire mieux, tout comme Daimler (-17,3%) et surtout Toyota (-3,1%).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.