Automobile : les commandes de voitures neuves s'effondrent avec le reconfinement

Automobile : les commandes de voitures neuves s'effondrent avec le reconfinement©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 06 novembre 2020 à 15h38

Le reconfinement, certes moins strict que le confinement du printemps, provoque malgré tout de gros dégâts dans certaines industries. C'est particulièrement le cas dans le secteur automobile. Selon les données de 'La Plateforme Automobile' qui rassemble la filière en France, les commandes de voitures ont ainsi chuté de 70% lors de la première semaine suivant la mise en place des nouvelles mesures mises en place par le gouvernement pour faire face à la pandémie de coronavirus. Et ce malgré le "click & collect", soit la possibilité de commander en ligne et de prendre livraison des véhicules sur des sites spécifiques.

"Cet effondrement des ventes, si on ne permet pas rapidement la réouverture des concessions, aura pour conséquence la mise à l'arrêt de l'appareil industriel avec un impact encore plus lourd qu'au printemps. Il est donc vital de réexaminer la question de l'ouverture des concessions automobiles. En rappelant que des protocoles sanitaires particulièrement stricts sont effectifs, depuis le printemps dernier, dans l'ensemble des concessions automobiles, dont les espaces de vente permettent une distanciation plus exigeante encore que dans la grande distribution par exemple", affirme 'La Plateforme Automobile'.

Les immatriculations françaises de voitures neuves ont chuté de près de 10% le mois dernier, portant le repli du marché national depuis le début de l'année à 26,91%. Cette baisse fait suite à une brève reprise des ventes cet été, lorsque les incitations gouvernementales ont donné un coup de fouet à l'industrie après le premier confinement national qui a entraîné la fermeture des usines et des concessionnaires.

Si le gouvernement a balayé la demande du secteur de rouvrir les concessions, il a annoncé la prolongation de six mois des incitations à l'achat de nouveaux véhicules, soit jusqu'au 31 juin, avant que les nouveaux barèmes, moins généreux, prévus pour 2021, n'entrent en vigueur. "Pour tenir compte des perturbations engendrées sur les ventes de véhicules, les barèmes actuellement en vigueur du bonus et de la prime à la conversion seront prolongés jusqu'au 30 juin 2021 pour renforcer le soutien au verdissement du parc dans le contexte de la crise sanitaire", ont annoncé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, le ministre des Finances Bruno Le Maire et la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.