Automobile : Mercedes-Benz conserve sa couronne

Automobile : Mercedes-Benz conserve sa couronne©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 10 janvier 2020 à 10h01

Mercedes-Benz conserve, pour la quatrième année consécutive, sa place de premier constructeur automobile mondiale dans le segment du luxe. Avec 2,34 millions dé véhicules écoulés l'an passé, la filiale de Daimler a réalisé un nouvel exercice record, le neuvième consécutif ! Mercedes-Benz a notamment enregistré des ventes historiques en Allemagne, en Chine et aux États-Unis grâce à une forte demande pour ses SUV et ses limousines haut de gamme. Les ventes ont augmenté de 6,2% en Chine, où la Maybach Mercedes-Benz Classe S s'écoule à un rythme de plus de 700 véhicules par mois.

Malgré des résultats également historiques, BMW reste deuxième avec 2,17 millions de voitures vendues (+2%). Les ventes de l'ensemble du groupe allemand (avec les marques Mini et Rolls-Royce) ont progressé de 1,2% à 2,52 millions d'unités. Le groupe BMW prévoit une nouvelle croissance de ses ventes en 2020 grâce à son offensive en termes de nouveaux modèles. "Je suis convaincu que nous serons en mesure de maintenir notre cap et de soutenir notre croissance rentable. Nous visons une légère augmentation des revenus en 2020", affirme Pieter Nota, membre du Directoire de BMW.

Audi complète le podium avec la commercialisation de 1,84 million de voitures l'an dernier, soit une hausse de 1,8% par rapport à 2018, grâce à un bond de 4,1% des ventes en Chine, y compris à Hong Kong. "Après un premier semestre mitigé, nous avons réussi à rattraper notre retard au second semestre", déclare Hildegard Wortmann, à la tête de la division ventes et marketing d'Audi. "En 2019, nous avons clairement montré le potentiel de notre marque et de notre jeune portefeuille de modèles. Même si les exigences qui nous sont imposées resteront élevées en 2020, nous avons posé les jalons d'une nouvelle croissance".

La demande de véhicules haut de gamme a mieux résisté que celle du segment grand public, qui a particulièrement souffert dans certaines régions avec le ralentissement de la croissance économique et les retombées des conflits commerciaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.