AXA propose une "solution amiable" aux restaurateurs

AXA propose une "solution amiable" aux restaurateurs
Logo Axa

Boursier.com, publié le jeudi 10 juin 2021 à 09h09

AXA France propose une solution financière amiable à ses 15.000 clients restaurateurs détenteurs d'un contrat perte d'exploitation sans dommages, annonce le groupe. AXA estime le coût de ce règlement amiable à environ 0,3 milliard d'euros, avant impôt et avant réassurance. Le coût de ce règlement, après impôt et après réassurance, devrait être compensé par des développements favorables en 2021, liés à la crise du Covid-19, en France et en Europe.

AXA France propose une solution financière amiable à ses 15.000 clients restaurateurs détenteurs d'un contrat perte d'exploitation sans dommages, annonce le groupe. AXA estime le coût de ce règlement amiable à environ 0,3 milliard d'euros, avant impôt et avant réassurance. Le coût de ce règlement, après impôt et après réassurance, devrait être compensé par des développements favorables en 2021, liés à la crise du Covid-19, en France et en Europe.

Face à l'incertitude judiciaire actuelle, AXA France propose ainsi une solution financière amiable aux 15.000 clients restaurateurs détenteurs de son 'contrat standard' comportant une extension de garantie des pertes d'exploitation consécutives à une fermeture administrative. AXA France mobilise ainsi 300 millions d'euros pour proposer aux clients qui le souhaitent une transaction de façon à leur permettre "de se projeter dans l'après-crise en percevant une indemnité forfaitaire et définitive".

La proposition d'indemnité transactionnelle vise à couvrir une somme équivalente à 15% du chiffre d'affaires de l'activité restauration sur la période des mesures administratives d'interdiction d'accueil du public des 14 mars 2020 et 29 octobre 2020, dans la limite des durées et montants prévus par le contrat.

Il est envisagé que cette solution amiable soit ouverte à partir du 21 juin jusqu'au 30 septembre 2021, les clients pouvant se rapprocher de leur intermédiaire habituel.

AXA France dit rester convaincue par la clarté des garanties des contrats concernés, qui ne couvrent pas les fermetures administratives collectives, comme l'a reconnu notamment la Cour d'appel de Bordeaux cette semaine...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.